Littérature serbe



L'internet est une source inépuisable de connaissances, y compris lorsqu'il s'agit de Littérature serbe. Des siècles et des siècles de connaissances humaines sur Littérature serbe ont été versés, et sont encore versés, dans le réseau, et c'est précisément la raison pour laquelle il est si difficile d'y accéder, car nous pouvons trouver des endroits où la navigation peut être difficile, voire impraticable. Notre proposition est que vous ne fassiez pas naufrage dans une mer de données concernant Littérature serbe et que vous puissiez atteindre tous les ports de la sagesse rapidement et efficacement.

Avec cet objectif en tête, nous avons fait quelque chose qui va au-delà de l'évident, en collectant les informations les plus récentes et les mieux expliquées sur Littérature serbe. Nous l'avons également organisé de manière à le rendre facile à lire, avec un design minimaliste et agréable, garantissant la meilleure expérience utilisateur et le temps de chargement le plus court. Nous vous facilitons la tâche pour que vous n'ayez plus qu'à vous soucier de tout savoir sur Littérature serbe ! Donc, si vous pensez que nous avons atteint notre objectif et que vous savez déjà tout ce que vous vouliez savoir sur Littérature serbe, nous serions ravis de vous revoir sur les mers calmes de scientiafr.com dès que votre soif de connaissances se réveillera.

La littérature serbe ( cyrillique serbe : ), fait référence à la littérature écrite en serbe et/ou en Serbie et dans tous les autres pays où résident les Serbes.

L'histoire de la littérature serbe commence avec les uvres indépendantes de l' époque de la dynastie Nemanji , sinon avant. Avec la chute de la Serbie et des pays voisins au XVe siècle, il y a une lacune dans l'histoire littéraire de la terre occupée. La littérature serbe, cependant, s'est poursuivie sans interruption dans les terres habitées par les Serbes sous domination européenne et a connu un renouveau avec des uvres baroques publiées au XVIIIe siècle dans ce qui est aujourd'hui la Voïvodine . La Serbie a obtenu son indépendance à la suite de la Révolution serbe (1804-1815) et la littérature serbe a depuis prospéré. Plusieurs écrivains serbes ont acquis une renommée internationale.

Histoire

Littérature médiévale et post-médiévale

Médiéval

La vieille littérature slave de l'Église a été créée sur le modèle byzantin depuis l'époque de Constantin le Grand , pour être exact. Au début, les services religieux et les textes bibliques ont été traduits en slave , et peu après d'autres ouvrages sur les valeurs de la vie chrétienne, y compris des ouvrages en latin à partir desquels ils ont acquis les connaissances nécessaires dans divers domaines. Bien que la littérature chrétienne ait éduqué les Slaves, elle n'a pas eu une influence écrasante sur les uvres originales. Au lieu de cela, un aspect plus étroit, les genres et la poétique avec lesquels le culte des saints pourrait être célébré, a été utilisé, en raison de la célébration slave de Cyrille et Méthode et de leurs disciples slaves en tant que saints et responsables de l'alphabétisation slave. Les genres rituels étaient les hagiographies , les homilétiques et les hymnographies , connues en slave sous le nom de itije (vita), pohvala (éloge funèbre), slube (services religieux), signifiant effectivement prose, rhétorique et poésie. Le fait que les premières uvres slaves étaient sous la forme canonique de la littérature rituelle, et que la langue littéraire était la langue slave rituelle, a défini un développement ultérieur. La littérature slave médiévale, en particulier serbe, a été modelée sur cette littérature slave classique. Les nouveaux thèmes de la littérature serbe ont tous été créés dans les genres rituels classiques.

La littérature médiévale serbe est très riche avec environ 500 genres distincts. Les ouvrages médiévaux sont pour la plupart un mélange d'histoire, de théorie juridique, de théologie, d'écriture et de philologie . Alors qu'il y avait plusieurs uvres de poésie écrites dans la littérature serbe au Moyen Âge, il n'y a que quelques drames ; les romans publiés étaient pour la plupart des adaptations et des traductions. Les premiers écrits en serbe étaient des uvres religieuses. Les religions ont été historiquement les premières institutions qui ont persisté malgré les bouleversements politiques et militaires. Elles ont été les premières organisations à voir l'intérêt de consigner par écrit leur histoire et leurs politiques. Les premiers documents religieux de la Serbie remontent aux Xe et XIe siècles. Au XIIe siècle, Saint Sava développa l'art de l'écriture religieuse. Il s'est efforcé d'apporter un aspect artistique à ces écrits, également basé sur des travaux antérieurs.

Les auteurs médiévaux notables incluent entre autres : Saint Sava , Jefimija , Stefan Lazarevi et Constantin de Kostenets .

Cette période a produit plusieurs grandes uvres d'auteurs qui sont depuis devenus des classiques de la littérature nationale.

La littérature médiévale a également influencé un certain nombre de poètes modernes, tels que Desanka Maksimovi, Miodrag Pavlovi, Vasko Popa et Matija Bekovi.

Post-médiéval
La poésie épique serbe était une forme d'art importante pendant l'occupation étrangère de la Serbie. Il a également été étudié par Herder , Jacob Grimm et Goethe .

Les chansons folkloriques et les épopées transmises de génération en génération dominaient oralement la littérature serbe post-médiévale. Des événements historiques, tels que la bataille du Kosovo au 14ème siècle, jouent un rôle majeur dans le développement de la poésie épique serbe .

Les uvres de poésie épique sont considérées comme la meilleure littérature populaire serbe et sont un élément clé de la conscience nationale , de l'identité et de la mentalité serbes . L'influence de la poésie épique a continué même après que les poèmes aient été écrits et imprimés. Entre autres, les joueurs de gusle et auteurs de poésie épique sont Old man Rako , Blind ivana , Tean Podrugovi et Blind Jeca. et d'autres.

Les plus anciens poèmes connus, entièrement fictifs, constituent le "Cycle non historique". Ils sont suivis de poèmes inspirés d'événements avant, pendant et après la bataille du Kosovo. Les cycles spéciaux sont consacrés au héros légendaire serbe, Marko Kraljevi , puis aux hajduks (infanterie) et uskoks (soldats), et à la libération de la Serbie au XIXe siècle. Certaines des ballades folkloriques les plus connues sont La mort de la mère de la famille Jugovi et Le chant de deuil de la noble épouse de l'Asan Aga (1646), traduites en langues européennes par Goethe , Walter Scott , Pouchkine et Mérimée . L'un des contes les plus remarquables du folklore serbe est " Les neuf paonnes et les pommes d'or ".

Au cours de la période de l' occupation ottomane de la Serbie , plusieurs maisons d'impression ont été actifs, y compris imprimerie Crnojevi , Vukovi imprimerie , Gorazde imprimerie et la maison d' impression Belgrade principalement active en dehors des temps modernes et la Serbie à Venise. Ces imprimeries et éditeurs individuels étaient les seules sources de livres en serbe pendant la période sans l'État national.

Baroque, Lumières et Classicisme

La littérature serbe en Voïvodine a continué à s'appuyer sur la tradition médiévale, influencée par le vieux serbe et le baroque russe , qui a abouti à la langue slave-serbe . Le baroque occupe une place importante dans la littérature serbe qui avait été interrompue par l'invasion ottomane. Il a été rétabli et est redevenu important.

Un écrivain baroque notable de cette période est Gavril Stefanovi Venclovi , qui a écrit de nombreuses uvres dans plusieurs genres et a commencé une première réforme de la langue. D' autres auteurs importants de l'époque comprennent: Dimitrije Ljubavi , Djordje Brankovic , Andrija Zmajevi , Vasilije III Petrovi-Njego , Mojsije Putnik , Pavle Julinac , Jovan Raji , zaharije orfelin , Simeon Pievi , Gerasim Zeli et d' autres.

N'ayant pas d'institutions à eux pendant l'occupation étrangère, les Serbes ont invité des auteurs et des éducateurs russes à aider à l'éducation de la nation. L'afflux de ces auteurs a rendu les poèmes plutôt que la prose plus importants. Le théâtre et le théâtre ont également commencé. Un gymnase (école) à Sremski Karlovci d'aujourd'hui était un centre de culture pendant plusieurs années au XVIIIe siècle dirigé par Emanuel Kozainski qui a écrit une uvre baroque remarquable Traedokomedija en 1734.

Au siècle des Lumières, un nouveau modèle culturel s'est formé, accompagné des réformes historiques entreprises par Marie-Thérèse . Les auteurs des Lumières incluent Dositej Obradovi , Atanasije Stojkovi , Jevstatije Mihajlovi et Atanasije Nikoli . Les Lumières serbes n'ont pas produit d'uvre remarquable à l'échelle européenne pour des raisons politiques, culturelles et religieuses évidentes, bien qu'elles aient couvert tous les domaines artistiques. L'uvre la plus importante de cette période est considérée comme ivot i prikljuenija ( lit. « Vie et connexions ») de Dositej Obradovi .

Le classicisme a été introduit avec les poèmes d' Aleksije Vezili , qui a également défendu les valeurs fondamentales du siècle des Lumières. Le dramaturge le plus notable de l'époque était Jovan Sterija Popovi , bien que ses uvres contiennent des éléments de romantisme, tandis que le poète classique serbe le plus connu et le fondateur du premier mouvement poétique serbe était Lukijan Muicki .

Romantisme et réalisme

À gauche : Petar II Petrovi-Njego est le poète national et un auteur réputé du romantisme
À droite : Petar Koi était un écrivain et militant réaliste

Avant le début d'un romantisme pleinement établi concomitant avec les révolutions de 1848, certaines idées romantiques (par exemple l'utilisation de la langue nationale pour se rallier à l'unification nationale de toutes les classes) se développaient, en particulier parmi le clergé monastique en Voïvodine .

Après avoir obtenu son indépendance de l' Empire ottoman , le mouvement d'indépendance serbe a suscité les premières uvres de la littérature serbe moderne. Notamment Petar II Petrovi Njego et son poème Mountain Wreath de 1847, représentent une pierre angulaire de l'épopée serbe, basée sur les rythmes de la poésie épique serbe et les uvres d' Homère .

Vuk Stefanovi Karadi , une connaissance de JW von Goethe et Leopold von Ranke , est devenu la première personne à collecter et à publier des chansons et des épopées folkloriques sous forme de livre. Vuk Karadi est considéré comme le premier philologue serbe qui, avec uro Danii , a joué un rôle majeur dans la réforme de la langue et de l'alphabet serbes modernes . À la suite des réformes linguistiques effectuées par Karadi, plusieurs auteurs comme Sima Milutinovi Sarajlija et Matija Nenadovi ont publié leurs uvres, ce qui a influencé d'autres auteurs.

Branko Radievi était l'initiateur de la poésie romantique . Il a rejeté les normes classiques et l'objectivisme, et s'est concentré sur l'expression de l'expérience et des sentiments directs dans son art. Les poèmes aki rastanak ( lit. « Apart des élèves ») et Tuga i opomena ( lit. « Tristesse et avertissement ») sont considérés comme ses meilleures uvres. D'autres auteurs romantiques remarquables incluent Jovan Gri Milenko , Kosta Trifkovi , le roi Nicolas Ier du Monténégro et Jovan Ili .

Le romantisme est d'une grande importance pour la littérature serbe. Les auteurs de l'époque avaient commencé à utiliser la langue serbe nouvellement réformée et ont écrit plusieurs ouvrages qui sont considérés comme des chefs-d'uvre de la littérature serbe, tels que ulii uveoci et la poésie pour enfants de Jovan Jovanovi Zmaj , Santa Maria della Salute de Laza Kosti et plusieurs poèmes de ura Jaki . Les récits de voyage de Ljubomir Nenadovi ont introduit une nouvelle forme littéraire qui a émergé au 19ème siècle.

Les principaux thèmes des réalistes étaient les groupes sociaux et les classes sociales du pays, les différences entre la population urbaine et rurale et l'exploration de divers types de personnages. Le réalisme a commencé à se développer aux côtés du romantisme, lorsque Jakov Ignjatovi et Stefan Mitrov Ljubia ont publié leurs uvres.

Svetozar orovi a dépeint son Herzégovine natale, où le changement de population musulmane pendant et après la crise bosniaque a été le plus aigu. Simo Matavulj et Ivo ipiko ont écrit un paysage du sud de l'Adriatique, pas toujours ensoleillé et bleu. Les écrits lyriques de ipiko mettaient en garde le lecteur contre la détérioration des conditions sociales, en particulier Les Araignées . Notables auteurs réalistes comprennent Janko Veselinovi , Laza Lazarevic , Milovan GLISIC , Stevan Sremac , Radoje Domanovic , Svetolik Rankovi , Veljko M. Milievi et Borislav Stankovi avec ses uvres majeures, Neista krv ( impure sang ) et Kostana ( allumé 'os') ( drame). Impure Blood est maintenant considéré comme l'un des romans serbes les plus puissants de l'époque. Basé dans le monde de la ville de Vranje , ce lieu de marchands et de propriétaires terriens était en voie de disparition avec le retrait des Turcs de la région, après la longue lutte pour l' ancienne Serbie de 1903 à 1911 et les guerres balkaniques . Petar Koi est bien connu pour sa prose hautement lyrique et la quête de l'indépendance de la Bosnie-Herzégovine et de son unification avec la Serbie. Dans la pièce de Koi Le blaireau devant la cour , les autorités austro-hongroises sont moquées pour leur propension à régner sur d'autres nations.

L'héritage de la littérature ragusane a influencé la littérature serbe, en particulier grâce aux membres du mouvement serbe-catholique à Dubrovnik , tels que Matija Ban , Vid Vuleti Vukasovi et Ivo Vojnovi .

Le seul poète notable de l'époque était Vojislav Ili . Ses poèmes ne sont pas purement réalistes mais surtout post-romantiques, bien qu'ils partagent plusieurs éléments importants avec d'autres uvres réalistes. Le principal auteur de comédies et de drames était Branislav Nui , qui jouissait d'une grande popularité en Serbie et dans la région au sens large. De nouveaux genres littéraires ont été explorés au cours de cette période. Lazar Komari est devenu un écrivain pionnier de la SF .

Littérature moderne

La tendance littéraire de la première et de la deuxième décennie du 20e siècle est appelée Moderna en serbe. Ses influences sont venues des principaux mouvements littéraires en Europe, en particulier celui du symbolisme et du roman psychologique , mais plus par l'humeur et les composants esthétiques que par l'artisanat littéraire. Cela s'est manifesté dans les uvres de Jovan Dui et Milan Raki , les deux poètes-diplomates . Le troisième poète principal de l'époque était Aleksa anti dont la poésie était moins subtile mais remplie de pathétique, d'émotion et de sincérité. Ils étaient populaires pour leurs connotations patriotiques, romantiques et sociales. Selon l'historien littéraire Petar Miloevi, serbe Moderna a produit plusieurs poèmes magistraux, principalement rédigés par Vladislav Petkovi Dis , Jovan Ducic, Milan Rakic, Sima Pandurovi et la première moitié de Milutin Boji d » Ode à une tombe Blue Sea .

D' autres poètes tels que Veljko Petrovi , Milutin Boji, Milutin Uskokovic , Sima Pandurovi, Vladislav Petkovi Dis, Milorad Mitrovic , Vladimir Stanimirovi , Danica Markovi , Velimir Raji , Milorad Pavlovic-KRPA , Milan Curcin et Milorad Petrovi Seljanica chacun ont pris des chemins différents et ont montré un grand la sophistication et l'avancement non seulement dans leur métier mais aussi dans leur vision du monde. La plupart d'entre eux étaient pessimistes dans leurs perspectives, tout en étant patriotes à la suite d'événements turbulents qui culminaient alors dans la lutte pour la vieille Serbie , les guerres balkaniques et la Première Guerre mondiale. Ces écrivains étaient soutenus par des critiques serbes formés en l'ouest. Par exemple, Bogdan Popovi , Pavle Popovi , Ljubomir Nedi , Slobodan Jovanovi , Branko Lazarevi , Vojislav Jovanovi Marambo et Jovan Skerli . Skerli avec son chef-d'uvre , l'étude historique de la littérature serbe, et Bogdan Popovi, avec son esthétisme raffiné et occidental, non seulement pesèrent les réalisations des écrivains, mais leur indiquèrent également les orientations de la littérature mondiale moderne.

Au 20ème siècle, la littérature serbe a prospéré et une myriade de jeunes écrivains talentueux sont apparus.

Jelena Dimitrijevi et Isidora Sekuli sont deux écrivaines du début du XXe siècle. Sekuli a principalement écrit des essais, qui étaient les meilleurs de la littérature serbe de l'époque.

Pendant l' entre-deux-guerres, un certain nombre de nouveaux mouvements, styles et idées littéraires ont émergé. Milo Crnjanski a dirigé le mouvement appelé Sumatraism , Rade Drainac a dirigé Hypnotism et Ljubomir Mici a commencé le mouvement international, Zenitism .

Le surréalisme a duré 10 ans dans la littérature serbe, le « groupe de Belgrade » étant le principal groupe littéraire de l'époque, dirigé par Marko Risti et Koa Popovi . Stanislav Vinaver était un journaliste de renom, polyhistorien et auteur d'avant-garde. Rastko Petrovi et Momilo Nastasijevi sont considérés comme les auteurs d'avant-garde les plus remarquables.

Branko opi est considéré comme l'écrivain préféré de la littérature serbe pour enfants

Les auteurs les plus connus sont : Ivo Andri (il a reçu le prix Nobel de littérature en 1961), Milo Crnjanski , Mea Selimovi , Vladan Desnica , Oskar Davio , Borislav Peki , Branko Miljkovi , Danilo Ki , Milorad Pavi , David Albaraghari , Miod Bulatovi , Radomir Konstantinovi , Mihailo Lali , Branko opi , Igor Marojevi , Miroslav Josi Vinji et Dobrica osi , entre autres. Ivo Andri a créé un grand opus avec des uvres se déroulant principalement dans sa Bosnie-Herzégovine natale. Crnjanski était un poète accompli et un écrivain en prose. Ses uvres comme Lament Over Belgrade , Migrations , A novel of London sont considérées comme le couronnement de la littérature serbe du XXe siècle.

Le visage le plus aimé de la littérature serbe était Desanka Maksimovi , qui pendant sept décennies est restée « la principale dame de la poésie yougoslave ».

Le réalisme socialiste était dominant entre 1945 et 1948. En comparaison avec d'autres États communistes, la forme dogmatique du réalisme socialiste yougoslave fut de courte durée. Plusieurs auteurs de la littérature serbe ont traité de la vie et de la société plus complexes et de ses murs pendant la période communiste. Certains des auteurs notables incluent : Antonije Isakovi , Mihailo Lali, Mea Selimovi, Milovan ilas , Branko opi et Dobrica osi.

À partir des années 1970, il y a eu une vague d'ouvrages expérimentaux, de « romans pièges » et de « manuscrits trouvés ». Milorad Pavi, Borislav Peki, Danilo Ki, Slobodan Seleni , Svetislav Basara , Boko Petrovi (écrivain) , Dragan Veliki et Dobrica osi ont écrit ces uvres.

Miodrag Pavlovi était l'un des auteurs les plus éminents de la littérature mondiale au 20ème siècle.

Après la mort de Josip Broz Tito et le début d'une crise en Yougoslavie, l'île de Goli Otok est devenue un nouveau sujet de littérature. Vanredna linija de edo Vulevi (1990) et Goli Otok de Dragoslav Mihailovi étaient les principaux ouvrages traitant du thème de Goli otok, qui était auparavant considéré comme indésirable et controversé en tant que thème.

Milorad Pavi est l'un des auteurs serbes les plus acclamés, notamment pour son Dictionnaire des Khazars ( / Hazarski renik), qui a été traduit en 38 langues.

Contemporain

Duan Kovaevi a écrit plusieurs pièces de théâtre et scénarios qui ont été salués par le public et la critique

Duan Kovaevi et Biljana Srbljanovi sont des dramaturges contemporains de renom.

Ljubomir Simovi est l'un des principaux poètes de la seconde moitié du 20e siècle et du début du 21e siècle.

Svetlana Velmar-Jankovi , Grozdana Oluji et Gordana Kui sont aujourd'hui les écrivaines les plus connues en Serbie.

Certains des auteurs les plus notables incluent Zoran ivkovi , Vladimir Arsenijevi , Vladislav Bajac , Igor Marojevi et Svetislav Basara. Les uvres de ikovi ont été traduites en 20 langues et il a reçu le World Fantasy Award .

Les auteurs écrivant en serbe qui ont remporté le prix de littérature de l'Union européenne sont Jelena Lengold , Ugljea ajtinac , Darko Tuevljakovi , Tanja Stupar-Trifunovi et Lana Bastai .

uvres choisies

traductions en anglais
  • Peki, Borislav, The Time of Miracles , traduit par Lovett F. Edwards, Houghton Mifflin Harcourt, 1976
  • Andri, Ivo, Le Pont sur la Drina , The University of Chicago Press, 1977
  • Peki, Borislav, Les Maisons de Belgrade , traduit par Bernard Johnson, Houghton Mifflin Harcourt, 1978
  • Ki, Danilo, A Tomb for Boris Davidovich , traduit par Duska Mikic-Mitchell, Penguin Books, 1980
  • Ki, Danilo, L'Encyclopédie des morts , traduit par Michael Henry Heim, 1983
  • Andri, Ivo, Damned Yard and Other Stories , édité et traduit par Celia Hawkesworth, Dufour Editions, 1992
  • Selimovi, Mea, Death and the Dervish , traduit par Bogdan Rakic et Stephen M. Dickey, Northwestern University Press, 1996
  • Peki, Borislav, How to Quiet a Vampir: A Sotie (Writings from an Unbound Europe), traduit par Stephen M. Dickey et Bogdan Rakic, Northwestern University Press, 2005
  • Andri, Ivo, The Days of the Consuls , traduit par Celia Hawkesworth, Dereta, 2008
  • Bajac, Vladislav. Hamam Balkania , traduit par Randall A. Major, Geopoetica Publishing, 2009
  • Andri, Ivo, The Slave Girl and Other Stories , édité et traduit par Radmila Gorup, Central European University Press, 2009

Voir également

Citations

Les références

Lectures complémentaires

Liens externes

Opiniones de nuestros usuarios

Murielle Simon

C'est toujours bon d'apprendre. Merci pour l'article sur Littérature serbe.

Patricia Moreau

Je ne sais pas comment je suis arrivé à cet article sur Littérature serbe, mais je l'ai vraiment aimé.

Aurelie Chevalier

Je trouve la façon dont cette entrée sur Littérature serbe est formulée très intéressante, cela me rappelle mes années d'école. Que de beaux moments, merci de me ramener à eux.