Bataille de Lincelles



L'internet est une source inépuisable de connaissances, y compris lorsqu'il s'agit de Bataille de Lincelles. Des siècles et des siècles de connaissances humaines sur Bataille de Lincelles ont été versés, et sont encore versés, dans le réseau, et c'est précisément la raison pour laquelle il est si difficile d'y accéder, car nous pouvons trouver des endroits où la navigation peut être difficile, voire impraticable. Notre proposition est que vous ne fassiez pas naufrage dans une mer de données concernant Bataille de Lincelles et que vous puissiez atteindre tous les ports de la sagesse rapidement et efficacement.

Avec cet objectif en tête, nous avons fait quelque chose qui va au-delà de l'évident, en collectant les informations les plus récentes et les mieux expliquées sur Bataille de Lincelles. Nous l'avons également organisé de manière à le rendre facile à lire, avec un design minimaliste et agréable, garantissant la meilleure expérience utilisateur et le temps de chargement le plus court. Nous vous facilitons la tâche pour que vous n'ayez plus qu'à vous soucier de tout savoir sur Bataille de Lincelles ! Donc, si vous pensez que nous avons atteint notre objectif et que vous savez déjà tout ce que vous vouliez savoir sur Bataille de Lincelles, nous serions ravis de vous revoir sur les mers calmes de scientiafr.com dès que votre soif de connaissances se réveillera.

Bataille de Lincelles
Une partie de la campagne des Flandres dans la guerre de la première coalition
Date 17 août 1793
Emplacement
Résultat Victoire de la coalition
belligérants
République française  Grande-Bretagne République néerlandaise
 
Commandants et chefs
Jean-Baptiste Jourdan Royaume de Grande-Bretagne Duc d'York Prince d'Orange
République néerlandaise
Force
5 000 10 000

La bataille de Lincelles était une action qui a eu lieu dans le cadre d'une manuvre plus large le 17 août 1793 dans la campagne des Flandres de la guerre de la première coalition . Il a été combattu entre les forces de la France révolutionnaire sous le commandement de Jean Baptiste Jourdan et Antoine Anne Lecourt de Béru , contre celles de la Grande-Bretagne sous Frédéric Auguste, duc d'York et d'Albany et la République néerlandaise sous le prince héréditaire d'Orange . L'action a abouti à une victoire de la coalition.

La bataille

À l'automne 1793, les forces alliées du prince Josias de Saxe-Cobourg-Saalfeld étaient prêtes à envahir la France. Le prince héréditaire d'Orange tenait Menin avec 10 000 soldats hollandais, avec des instructions pour couvrir le mouvement des corps du prince Frédéric, duc d'York et d'Albany dans son avance vers Dunkerque . Pour faciliter cela et profiter du soutien à proximité d'York, Orange décide de mener une colonne contre le village de Lincelles détenu par les Français , tandis qu'une autre sous le commandement de Friedrich Karl August, prince de Waldeck et Pyrmont attaque La Blaton légèrement au nord.

La nouvelle de l'attaque parvint aux forces françaises commandées par Jean-Baptiste Jourdan et Antoine Anne Lecourt Béru , qui se rassemblaient pour lancer leur propre raid contre Menin. Aussitôt Jourdan ordonna à ces forces, fortes de 5 000, de reprendre les postes perdus. C'est chose faite, la colonne de Béru reprenant Lincelles, tandis que la brigade de Jacques MacDonald avance depuis Quesnoy-sur-Deûle , surprend les Hollandais à Blaton et s'empare de 7 canons. Le représentant Jean Pierre Dellard , venu après l'action, écrira plus tard : « L'intérieur des redoutes, qui venait d'être pris, offrait un spectacle d'effroyable carnage ».

Le prince d'Orange fit appel au duc d'York pour obtenir des renforts et vers 14 heures, les troupes les plus proches, la brigade de Gérard Lake composée de trois bataillons de gardes à pied, furent envoyées. Lake est arrivé sur le terrain à 18h00 et a tenté de rallier une partie des Hollandais dispersés, mais il est rapidement devenu évident qu'ils n'avaient plus le courage de se battre. Ainsi, en dépit d'être largement dépassé en nombre, il a décidé d'attaquer seul avec seulement 1 122 hommes.

Le journal du lieutenant Thomas Powell (14th Foot) enregistre "Il était environ 1 heure du soir avant que nous puissions nous dégager des Hollandais" Au sommet de la colline devant Lincelles, les Français tenaient deux grandes redoutes et d'autres ouvrages qui couvraient le route, ainsi que leurs flancs couverts de bois et de fossés. Lake s'est déployé sur la colline sous un feu d'artillerie nourri, les 1st Guards à l'avant, les Coldstream Guards et les 3rd Guards se formant sur leur gauche. Les gardes ont livré trois ou quatre volées de mousquet et ont chargé la position, ont pris d'assaut les travaux de terrassement, ont poursuivi les républicains à travers le village et ont capturé 10 canons. Le lac s'est ensuite reformé de l'autre côté de la colline. Béru tenta un autre stand mais fut à nouveau chargé et brisé, ses hommes fuyant vers Bondues . Jourdan, qui tenta d'endiguer la fuite avec un bataillon en réserve, écrivit : « Ce n'était pas une retraite mais une déroute ».

Conséquences

A Blaton, à gauche, Macdonald apprit la nouvelle de la déroute et se retira en bon ordre vers Quesnoy-sur-Deûle. Les Français se replient alors sur Lille où ils sont réformés.

Lake tient la position jusqu'à la tombée de la nuit soutenu par deux bataillons hollandais, jusqu'à ce qu'il soit relevé par six bataillons de Hessois et deux Britanniques. Il avait capturé 12 canons (dont deux pièces hollandaises perdues lors de la retraite des hommes d'Orange), 70 prisonniers et un drapeau, pour la perte de 39 morts et 139 blessés et officiers, capitaine-lieutenant-colonel Thomas Bosville de la 2e garde étant l'un des morts.

Le duc d'York poursuit alors sa progression vers Ypres et Furnes, avant d'ouvrir le siège de Dunkerque .

Évaluation

Fortescue a écrit à propos de l'intervention de Lake : « L'action a été sans aucun doute des plus brillantes, et la conduite des hommes au-delà de tout éloge... danger inutile, les laissant isolés et sans soutien pendant plusieurs heures". Alfred Burne n'était pas d'accord. obliger les Néerlandais aurait enfreint le principe d'économie de la force".

Remarques

Les références

Opiniones de nuestros usuarios

Delphine Marty

Pour ceux qui, comme moi, recherchent des informations sur Bataille de Lincelles, c'est une très bonne option.

Pierrette Lemoine

Merci pour ce message sur Bataille de Lincelles, c'est exactement ce dont j'avais besoin.

Jeremy Leroy

Cette entrée sur Bataille de Lincelles m'a fait gagner un pari, ce qui est loin de lui donner un bon score.

Delphine Lejeune

Enfin! De nos jours, il semble que s'ils ne vous écrivent pas des articles de dix mille mots, ils ne sont pas contents. Éditeurs de contenu, ce OUI est un bon article sur Bataille de Lincelles.