Bataille de Lechaeum



L'internet est une source inépuisable de connaissances, y compris lorsqu'il s'agit de Bataille de Lechaeum. Des siècles et des siècles de connaissances humaines sur Bataille de Lechaeum ont été versés, et sont encore versés, dans le réseau, et c'est précisément la raison pour laquelle il est si difficile d'y accéder, car nous pouvons trouver des endroits où la navigation peut être difficile, voire impraticable. Notre proposition est que vous ne fassiez pas naufrage dans une mer de données concernant Bataille de Lechaeum et que vous puissiez atteindre tous les ports de la sagesse rapidement et efficacement.

Avec cet objectif en tête, nous avons fait quelque chose qui va au-delà de l'évident, en collectant les informations les plus récentes et les mieux expliquées sur Bataille de Lechaeum. Nous l'avons également organisé de manière à le rendre facile à lire, avec un design minimaliste et agréable, garantissant la meilleure expérience utilisateur et le temps de chargement le plus court. Nous vous facilitons la tâche pour que vous n'ayez plus qu'à vous soucier de tout savoir sur Bataille de Lechaeum ! Donc, si vous pensez que nous avons atteint notre objectif et que vous savez déjà tout ce que vous vouliez savoir sur Bataille de Lechaeum, nous serions ravis de vous revoir sur les mers calmes de scientiafr.com dès que votre soif de connaissances se réveillera.

Bataille de Lechaeum
Une partie de la guerre de Corinthe
Stèle funéraire athénienne de la guerre de Corinthe, Musée national d'archéologie d'Athènes No.2744.jpg
Stèle funéraire athénienne du charnier militaire commémoratif de Poliandreion dans le Demosian Sema, commémorant les morts de la guerre de Corinthe. Un cavalier athénien et un soldat debout combattent un hoplite ennemi du Péloponnèse tombé au sol. 394-393 av. Musée archéologique national d'Athènes , n° 2744
Date 391 av. J.-C.
Emplacement
Lechaeum , près de Corinthe
37°5603N 22°5303E / 37.934142°N 22.884225°E / 37.934142; 22.884225 Coordonnées : 37.934142°N 22.884225°E37°5603N 22°5303E / / 37.934142; 22.884225
Résultat victoire athénienne
belligérants
Athènes Sparte
Commandants et chefs
Iphicrate Inconnu
Force
Inconnu, mais force composée presque entièrement de peltastes . 600 hoplites
Victimes et pertes
Minimal 250 tués
Cette bataille a marqué la première occasion dans l'histoire grecque où une force composée principalement de troupes légères a vaincu une force hoplite.
Lechaeum est situé en Grèce
Lechaeum
Lechaeum
Lieu de la bataille de Lechaeum

La bataille de Lechaeum (391 avant JC) était une victoire athénienne dans la guerre de Corinthe . Dans la bataille, le général athénien Iphicrate a profité du fait qu'un régiment d' hoplites spartiates opérant près de Corinthe se déplaçait à découvert sans la protection d'aucune troupe de lanceurs de missiles. Il décide de lui tendre une embuscade avec sa force de lanceurs de javelot , ou peltastes . En lançant des attaques répétées avec délit de fuite contre la formation spartiate, Iphicrate et ses hommes ont réussi à épuiser les Spartiates, les mettant finalement en déroute et en tuant un peu moins de la moitié. Cela a marqué l'une des premières occasions dans l'histoire militaire grecque où une force de peltastes avait vaincu une force d'hoplites (infanterie lourde).

Prélude

En 392 avant JC, une guerre civile avait eu lieu à Corinthe, au cours de laquelle un groupe d' oligarques pro-spartiates fut vaincu et exilé par des démocrates anti-spartiates. Ces exilés ont coopéré avec les forces spartiates de la région pour prendre le contrôle de Lechaeum , le port de Corinthe sur le golfe de Corinthe . Ils repoussent alors plusieurs attaques des démocrates basés à Corinthe et de leurs alliés thébains et argiens et sécurise leur emprise sur le port.

Les Athéniens ont ensuite envoyé une force pour aider à défendre Corinthe, avec Iphicrate commandant les peltastes. Les Spartiates et les exilés, quant à lui, lancé des raids sur Corinthian de Léchée, et en 391 avant JC roi Agésilas a mené une grande armée spartiate dans la région et capturé plusieurs places fortes. Les Athéniens et leurs alliés étaient en grande partie confinés à Corinthe, mais ont finalement trouvé l'occasion de profiter de la négligence spartiate.

Bataille

Alors qu'Agésilas se déplaçait sur le territoire corinthien avec le gros de son armée, il laissa une force importante à Lechaeum pour garder le port. Une partie de cette force était composée d'hommes de la ville d' Amyclae , qui rentraient traditionnellement chez eux pour une certaine fête religieuse lorsqu'ils étaient en campagne. À l'approche de ce festival, le commandant spartiate de Lechaeum est sorti avec une force d'hoplites et de cavalerie pour escorter les Amycliens au-delà de Corinthe sur le chemin du retour. Après avoir mené avec succès ses forces bien au-delà de la ville, le commandant ordonna à ses hoplites de faire demi-tour et de retourner à Lechaeum, tandis que la cavalerie continuait avec les Amycléens. Bien qu'il marcherait près des murs de Corinthe, il ne s'attendait à aucun problème, croyant que les hommes de la ville étaient complètement intimidés et ne voulaient pas l'affronter.

Lechaeum (moderne Lechaio ) était l'ancien port maritime de Corinthe sur le golfe de Corinthe .

Les commandants athéniens à Corinthe, Iphicrate, qui commandait les peltastes, et Callias, qui commandait les hoplites, virent qu'une mora spartiate entière , ou régiment, de 600 hommes marchait devant la ville sans protection ni de peltastes ni de cavalerie, et décidèrent de prendre avantage de cela. En conséquence, les hoplites athéniens se sont formés juste à l'extérieur de Corinthe, tandis que les peltastes poursuivaient les hoplites spartiates, leur lançant des javelots.

Pour arrêter cela, le commandant spartiate a ordonné à certains de ses hommes de charger les Athéniens, mais les peltastes se sont repliés, dépassant facilement les hoplites, puis, lorsque les Spartiates se sont retournés pour rejoindre leur unité, les peltastes les ont suivis et ont continué à lancer leurs javelots. , faisant plusieurs victimes. Ce processus a été répété plusieurs fois, avec des résultats similaires. Même lorsqu'un groupe de cavaliers spartiates arriva, le commandant spartiate prit la curieuse décision de suivre le rythme des hoplites à sa poursuite, au lieu de courir en avant pour descendre les peltastes en fuite. Incapables de chasser les peltastes et subissant des pertes tout le temps, les Spartiates ont été repoussés au sommet d'une colline surplombant Lechaeum. Les hommes de Lechaeum, voyant leur situation difficile, ont navigué dans de petits bateaux aussi près que possible de la colline, à environ un demi-mille de distance. Les Athéniens, pendant ce temps, commencèrent à élever leurs hoplites, et les Spartiates, voyant ces deux développements, se brisèrent et coururent vers les bateaux, poursuivis par les peltastes tout le long du chemin. Au total, 250 des 600 hommes du régiment ont été tués.

Conséquences

La nouvelle de la défaite spartiate fut un choc profond pour Agésilas, qui rentra bientôt chez lui à Sparte. Dans les mois qui ont suivi le départ d'Agésilas, Iphicrate a annulé bon nombre des gains que les Spartiates avaient réalisés près de Corinthe, reprenant trois des forts que les Spartiates avaient précédemment saisis et mis en garnison. Il a également lancé plusieurs raids réussis contre des alliés spartiates dans la région. Bien que les Spartiates et leurs alliés oligarchiques aient continué à détenir Lechaeum pendant toute la durée de la guerre, ils ont réduit leurs opérations autour de Corinthe et aucun autre combat majeur n'a eu lieu dans la région.

Les références

  • Très bien, John VA The Ancient Greeks: Une histoire critique ( Harvard University Press , 1983) ISBN  0-674-03314-0
  • Xénophon (1890) [original 4e siècle avant J.-C.]. Hellénique  . Traduit par Henry Graham Dakyns via Wikisource .
  • L'étude la plus récente de cette bataille est Nicholas Victor Sekunda, Bogdan Burliga (éd.), Iphicrates, Peltasts et Lechaeum. Série de monographies 'Akanthina', 9. Gdask : Fondation pour le développement de l'Université de Gdask, 2014. Pp. 144. ISBN  9788375311679 .

Remarques

Opiniones de nuestros usuarios

Ludovic Martinez

Enfin! De nos jours, il semble que s'ils ne vous écrivent pas des articles de dix mille mots, ils ne sont pas contents. Éditeurs de contenu, ce OUI est un bon article sur Bataille de Lechaeum.

Matthieu Rolland

Les informations sur Bataille de Lechaeum sont très intéressantes et fiables, comme le reste des articles que j'ai lus jusqu'à présent, qui sont déjà nombreux, car j'attends mon rendez-vous Tinder depuis près d'une heure et il n'apparaît pas, donc ça me donne ça m'a levé. J'en profite pour laisser quelques stars à la compagnie et chier sur ma putain de vie.

Claude Seguin

J'avais besoin de trouver quelque chose de différent à propos de Bataille de Lechaeum, ce qui n'était pas la chose typique qui est toujours lue sur Internet et j'ai aimé cet article de Bataille de Lechaeum.