Bataille de Cyzique



L'internet est une source inépuisable de connaissances, y compris lorsqu'il s'agit de Bataille de Cyzique. Des siècles et des siècles de connaissances humaines sur Bataille de Cyzique ont été versés, et sont encore versés, dans le réseau, et c'est précisément la raison pour laquelle il est si difficile d'y accéder, car nous pouvons trouver des endroits où la navigation peut être difficile, voire impraticable. Notre proposition est que vous ne fassiez pas naufrage dans une mer de données concernant Bataille de Cyzique et que vous puissiez atteindre tous les ports de la sagesse rapidement et efficacement.

Avec cet objectif en tête, nous avons fait quelque chose qui va au-delà de l'évident, en collectant les informations les plus récentes et les mieux expliquées sur Bataille de Cyzique. Nous l'avons également organisé de manière à le rendre facile à lire, avec un design minimaliste et agréable, garantissant la meilleure expérience utilisateur et le temps de chargement le plus court. Nous vous facilitons la tâche pour que vous n'ayez plus qu'à vous soucier de tout savoir sur Bataille de Cyzique ! Donc, si vous pensez que nous avons atteint notre objectif et que vous savez déjà tout ce que vous vouliez savoir sur Bataille de Cyzique, nous serions ravis de vous revoir sur les mers calmes de scientiafr.com dès que votre soif de connaissances se réveillera.

Bataille de Cyzique
Une partie de la guerre du Péloponnèse
Trirème.jpg
Une trirème grecque
Date 410 avant JC
Emplacement
Près de Cyzicus , Hellespont , Turquie moderne
Coordonnées : 40°23N 27°53E / 40,38°N 27,89°E / 40,38 ; 27.89
Résultat victoire athénienne

Changements territoriaux
Cyzicus et d'autres villes de la région capturées par Athènes
belligérants
Athènes Empire perse de Sparte
Commandants et chefs
Alcibiade
Thrasybulus
Théramène
Chéréas
Mindarus  
Hippocrate,
Clearchus
Hermocrate
Pharnabaze
Force
86 trirèmes 60-80 trirèmes
Victimes et pertes
Minimal Flotte entière
Cyzicus est situé en Turquie
Cyzique
Cyzique
Turquie

La bataille navale de Cyzique eut lieu en mai ou juin 410 avant JC pendant la guerre du Péloponnèse . Pendant la bataille, une flotte athénienne commandée par Alcibiade , Thrasybulus et Theramenes a mis en déroute et complètement détruit une flotte spartiate commandée par Mindarus . La victoire a permis à Athènes de reprendre le contrôle d'un certain nombre de villes de l' Hellespont au cours de l'année suivante. À la suite de leur défaite, les Spartiates ont fait une offre de paix, que les Athéniens ont rejetée.

Prélude

Athènes avait été affaiblie après l' expédition sicilienne et son emprise sur l'Hellespont s'était relâchée avec le soutien persan maintenant derrière Sparte. Cyzique s'est révolté d'Athènes à l'été 411, mais avait été récupéré par la flotte athénienne après la bataille de Cynossema .

À la suite de la victoire d' Athènes à Abydos en Novembre 411 avant notre ère, l'amiral Spartan Mindarus envoyé à Sparte des renforts et a commencé à travailler avec le persan satrape Pharnabaze au plan pour une nouvelle offensive. Les Athéniens, quant à eux, n'ont pas pu donner suite à leur victoire, car l'épuisement du trésor athénien a empêché toute opération majeure. Ainsi, au printemps de 410 avant JC, Mindarus avait construit une flotte d'au moins 60 navires, et avec le soutien des troupes de Pharnabaze, a pris la ville de Cyzique . La flotte athénienne de l'Hellespont se retira de sa base de Sestos à Cardia pour éviter la force spartiate supérieure et se regrouper sous Alcibiade, Theramenes et Thrasybulus. La flotte athénienne consolidée, y compris une force de troupes terrestres sous Chaereas , partit pour l'Hellespont pour défier Mindarus.

Structure de commandement et force des forces opposées

Pharnabaze contrôlait de grandes forces terrestres perses dans sa satrapie , y compris une importante force de cavalerie. Mindarus, commandait la flotte du Péloponnèse. Diodoros dit que Mindarus avait collecté des trirèmes du Péloponnèse et d'ailleurs, levant au moins 80 navires, mais Xénophon (la source supérieure) dit qu'il avait 60 navires. En tout cas, les Péloponnésiens n'étaient pas aussi compétents dans la guerre navale que leurs adversaires athéniens.

Alcibiade, en tant que général en chef, commandait la flotte athénienne unie, Theramenes et Thrasybulus agissant comme ses cadets. Alcibiade était soutenu par les démocrates, ayant été élu par la flotte athénienne sur Samos . Theramenes avait été nommé par les '5,000' oligarchiques à Athènes. Néanmoins, les généraux coopèrent étroitement à ce stade sous l'hégémonie d'Alcibiade. Les Péloponnésiens ignoraient la consolidation des flottes athéniennes et l'augmentation de leur nombre. La flotte athénienne est estimée à 86 trirèmes.

La bataille

La force athénienne est entrée dans l'Hellespont et, passant de nuit la base spartiate d'Abydos afin de dissimuler leur nombre, a établi une base sur l'île de Proconnesus (aujourd'hui Marmara ), juste au nord-ouest de Cyzique. Le lendemain, ils débarquèrent la force de Chaereas près de Cyzicus. La flotte athénienne s'est ensuite divisée, avec 20 navires sous Alcibiade avançant vers Cyzique tandis que la principale flotte athénienne sous Thrasybule et Theramenes se cachait derrière. Mindarus, voyant une opportunité d'attaquer ce qui semblait être une force largement inférieure, se dirigea vers eux avec toute sa force. La force d'Alcibiade s'enfuit et les navires de Mindarus se lancent à sa poursuite. Cependant, lorsque les deux forces furent bien sorties du port, Alcibiade se tourna pour faire face à Mindarus, et Thrasybulus et Theramenes apparurent avec leurs forces pour lui couper la retraite. Mindarus, voyant le piège, s'enfuit dans la seule direction ouverte, vers une plage au sud de la ville, où se trouvait Pharnabaze avec ses troupes. La flotte spartiate a subi des pertes dans le vol et a atteint le rivage avec les Athéniens juste derrière eux.

Les troupes d'Alcibiade, menant la poursuite athénienne, débarquèrent et tentèrent de ramener les navires spartiates vers la mer avec des grappins. Les troupes perses dirigées par Pharnabaze, cependant, entrèrent dans le combat sur le rivage et commencèrent à chasser les Athéniens, qui étaient en infériorité numérique et se battaient contre des adversaires sur un terrain plus ferme, dans la mer. Voyant cela, Thrasybule débarqua sa force comme une diversion et ordonna à Theramenes de combiner ses troupes avec celles de Chaereas et de se joindre à la bataille. Pendant un certain temps, Thrasybule et Alcibiade furent tous deux repoussés par des forces supérieures, mais l'arrivée de Théramène et de Chéréas renversa la tendance ; les Spartiates et les Perses ont été vaincus et Mindarus a été tué. Tous les navires spartiates ont été capturés, à l'exception de ceux des alliés syracusains , qui ont brûlé leurs navires lors de leur retraite. (Xen. Enfer. 1.1.18)

Conséquences

À la suite de cette victoire dramatique, les Athéniens avaient le contrôle total des eaux de l'Hellespont. Le lendemain, ils prirent Cyzique, qui se rendit sans combat. Une lettre interceptée des troupes spartiates bloquées près de Cyzicus dit « Les navires sont partis. Mindarus est mort. Les hommes meurent de faim. Nous ne savons que faire. » Démoralisés par la dévastation de leur flotte, les Spartiates envoyèrent une ambassade à Athènes cherchant à faire la paix ; les Athéniens la rejetèrent.

A Athènes, le gouvernement oligarchique qui avait régné depuis 411 a cédé la place à une démocratie restaurée quelques mois après la bataille. Un corps expéditionnaire sous Thrasyllus était prêt à rejoindre les forces dans l'Hellespont. Cette force, cependant, ne partit que plus d'un an après la bataille, et bien que les Athéniens aient finalement repris Byzance et repris le tribut de Chalcédoine , ils n'ont jamais vraiment profité de l'avantage que Cyzique leur avait donné. En grande partie, c'était le résultat d'une incapacité financière; même après la victoire, le trésor athénien avait du mal à soutenir des opérations offensives à grande échelle. Pendant ce temps, les Spartiates, avec un financement perse, reconstruisirent rapidement leur flotte et continueraient à saper l'avantage athénien. Athènes ne gagnerait qu'une seule bataille navale de plus dans la guerre, à Arginusae , et leur défaite à Aegospotami en 405 avant JC mettrait fin à la guerre. Bien que Cyzique ait été une victoire dramatique pour les Athéniens, les Spartiates ont finalement pu récupérer leurs forces et mettre fin à la guerre en leur faveur, avec la reddition d'Athènes et de ses alliés 6 ans plus tard.

Les références

Sources

  • Diodorus Siculus , Bibliothèque
  • Kagan, Donald . La guerre du Péloponnèse (Penguin Books, 2003) ISBN  0-670-03211-5
  • Xénophon (1890) [original 4e siècle avant J.-C.]. Hellénique  . Traduit par Henry Graham Dakyns via Wikisource .

Opiniones de nuestros usuarios

Elise Monnier

C'est toujours bon d'apprendre. Merci pour l'article sur Bataille de Cyzique.

Thomas Seguin

Enfin! De nos jours, il semble que s'ils ne vous écrivent pas des articles de dix mille mots, ils ne sont pas contents. Éditeurs de contenu, ce OUI est un bon article sur Bataille de Cyzique.

Edith Delmas

Bel article de Bataille de Cyzique.