Bataille de Civetot



L'internet est une source inépuisable de connaissances, y compris lorsqu'il s'agit de Bataille de Civetot. Des siècles et des siècles de connaissances humaines sur Bataille de Civetot ont été versés, et sont encore versés, dans le réseau, et c'est précisément la raison pour laquelle il est si difficile d'y accéder, car nous pouvons trouver des endroits où la navigation peut être difficile, voire impraticable. Notre proposition est que vous ne fassiez pas naufrage dans une mer de données concernant Bataille de Civetot et que vous puissiez atteindre tous les ports de la sagesse rapidement et efficacement.

Avec cet objectif en tête, nous avons fait quelque chose qui va au-delà de l'évident, en collectant les informations les plus récentes et les mieux expliquées sur Bataille de Civetot. Nous l'avons également organisé de manière à le rendre facile à lire, avec un design minimaliste et agréable, garantissant la meilleure expérience utilisateur et le temps de chargement le plus court. Nous vous facilitons la tâche pour que vous n'ayez plus qu'à vous soucier de tout savoir sur Bataille de Civetot ! Donc, si vous pensez que nous avons atteint notre objectif et que vous savez déjà tout ce que vous vouliez savoir sur Bataille de Civetot, nous serions ravis de vous revoir sur les mers calmes de scientiafr.com dès que votre soif de connaissances se réveillera.

Bataille de Civetot
Une partie de la croisade populaire
PeoplesCrusadeMassacre.jpg
Manuscrit enluminé médiéval montrant la croisade populaire de Pierre l'Ermite de 1096
Date 21 octobre 1096
Emplacement
Résultat

Victoire des Turcs seldjoukides

  • Fin de la croisade populaire
belligérants
Sultanat de rhum Paysans en croisade
Commandants et chefs
Kilij Arslan I Walter Sans-Avoir  
Geoffrei Burel
Force
5 000 20 000
Victimes et pertes
50 17 000

La bataille de Civetot en 1096 a mis fin à la croisade du peuple , qui était un mouvement mal armé de pèlerins de la classe inférieure de la première croisade distinct de la croisade des princes ultérieure et beaucoup plus connue.

Après la défaite désastreuse des croisés lors du siège de Xérigordos , deux espions turcs répandirent le bruit que l'élément allemand de la Croisade populaire, qui avait pris Xerigordon, avait également pris Nicée . Cela a eu pour effet de provoquer l'excitation parmi le camp principal des croisés pour partager le pillage de la ville dès que possible. Les Turcs attendaient sur la route de Nicée. Pierre l'Ermite , le chef nominal de la croisade, était retourné à Constantinople pour s'occuper du ravitaillement et devait bientôt revenir, et la plupart des chefs se disaient d'attendre son retour (ce qu'il n'a jamais fait). Cependant, Geoffrey Burel, qui avait pris le commandement, a fait valoir qu'il serait lâche d'attendre, et qu'ils devraient agir contre les Turcs tout de suite. Sa volonté a prévalu et, le matin du 21 octobre, toute l'armée de plus de 20 000 personnes a marché vers Nicée, laissant des femmes, des enfants, des personnes âgées et des malades au camp.

A trois milles du camp, où la route entrait dans une étroite vallée boisée près du village de Dracon, l'armée turque de Kilij Arslan I attendait. A l'approche de la vallée, les croisés marchaient bruyamment et subissaient immédiatement une grêle de flèches. La panique s'est installée immédiatement et en quelques minutes, l'armée était en pleine déroute vers le camp. La plupart des croisés ont été abattus (plus de 60 000 selon certains) ; cependant, les femmes, les enfants et ceux qui se sont rendus ont été épargnés. Trois mille, dont Geoffrey Burel, ont pu se réfugier dans un château abandonné. Finalement, les Byzantins sous Constantin Katakalon ont navigué et ont levé le siège; ces quelques milliers retournèrent à Constantinople, seuls survivants de la croisade populaire.

Les références

Opiniones de nuestros usuarios

David Lopes

J'ai trouvé les informations que j'ai trouvées sur Bataille de Civetot très utiles et agréables. Si je devais mettre un 'mais' ce serait peut-être qu'il n'est pas assez inclusif dans sa formulation, mais sinon, c'est super.

Mireille Michel

Excellent article sur Bataille de Civetot.