Bataille de Châlons (274)



L'internet est une source inépuisable de connaissances, y compris lorsqu'il s'agit de Bataille de Châlons (274). Des siècles et des siècles de connaissances humaines sur Bataille de Châlons (274) ont été versés, et sont encore versés, dans le réseau, et c'est précisément la raison pour laquelle il est si difficile d'y accéder, car nous pouvons trouver des endroits où la navigation peut être difficile, voire impraticable. Notre proposition est que vous ne fassiez pas naufrage dans une mer de données concernant Bataille de Châlons (274) et que vous puissiez atteindre tous les ports de la sagesse rapidement et efficacement.

Avec cet objectif en tête, nous avons fait quelque chose qui va au-delà de l'évident, en collectant les informations les plus récentes et les mieux expliquées sur Bataille de Châlons (274). Nous l'avons également organisé de manière à le rendre facile à lire, avec un design minimaliste et agréable, garantissant la meilleure expérience utilisateur et le temps de chargement le plus court. Nous vous facilitons la tâche pour que vous n'ayez plus qu'à vous soucier de tout savoir sur Bataille de Châlons (274) ! Donc, si vous pensez que nous avons atteint notre objectif et que vous savez déjà tout ce que vous vouliez savoir sur Bataille de Châlons (274), nous serions ravis de vous revoir sur les mers calmes de scientiafr.com dès que votre soif de connaissances se réveillera.

Coordonnées : 48,9575°N 4,365°E 48°5727N 4°2154E / / 48,9575 ; 4.365

Bataille de Châlons
Une partie de la crise du IIIe siècle
Bataille de Châlons (274) se situe en France
Châlons
Châlons
Bataille de Châlons (274) (France)
Date Février ou mars 274 EC ( 0274-02-26 )
Lieu
Résultat

victoire romaine

  • Fin de l'Empire Gaulois.
  • Réunification de l'Empire romain.
belligérants
Vexilloïde de l'Empire romain.svg Empire romain Empire Gaulois
Commandants et chefs
Vexilloïde de l'Empire romain.svg Empereur Aurélien Tétricus I Abandonné
Force

55 000

35 000 légions

15 000 archers et frondeurs

5 000 cavaliers

Inconnu mais plus gros que l'armée romaine

Peut-être 60 000-90 000
Victimes et pertes

6 000

(sources romaines)

50 000

(sources romaines)

La bataille de Châlons a eu lieu en 274 entre l'empereur romain Aurélien et l'empereur Tétricus Ier de l' Empire gaulois . Combattu dans l'actuelle Châlons-en-Champagne , en France, ce fut la bataille qui marqua la fin de l'Empire gaulois indépendant, et son unification de nouveau à l'Empire romain, après treize ans de séparation.

Contexte

Aurélien, ayant maîtrisé les révoltes de l'Empire romain d'Orient, commença à se préparer à reconquérir l'Empire gaulois au début de 274. Pendant ce temps, l'emprise de Tetricus sur son domaine s'affaiblissait régulièrement, face aux raids continus des tribus germaniques et aux troubles internes avec la rébellion de Faustinus , un gouverneur de province.

Tetricus ordonna à ses troupes de quitter le Rhin et de marcher vers le sud, où elles rencontrèrent l'armée romaine dans les champs catalans de Châlons-sur-Marne.

La bataille

L'armée d'Aurélien était mieux entraînée et bien commandée, et lorsque Tetricus a été capturé au milieu des combats, l'armée du Rhin s'est désintégrée et a été déchirée par les troupes d'Aurélien. La bataille est restée dans les mémoires pendant des années pour son nombre élevé de morts.

Conséquences

La bataille coûteuse a rendu beaucoup plus difficile pour Aurélien de défendre la région du Rhin . Dans les années à venir, les Alamans et les Francs envahissent la Rhénanie , prennent des forts et détruisent des villes.

Au lendemain de la bataille de Châlons, Tetricus et son fils ont été emmenés à Rome et ont défilé en triomphe . Tetricus a été épargné de punition supplémentaire; Au lieu de cela, Aurélien fit de lui un administrateur romain, un correcteur Lucaniae , supervisant la région de Lucanie dans le sud de l'Italie.

Controverses historiques

Les historiens se demandent si Tetricus souhaitait réellement combattre à Châlons. Divers récits plus anciens le décrivent comme mécontent de sa position d'empereur gaulois. Selon ceux-ci, Tetricus a délibérément placé son armée dans une situation désavantageuse et a déserté au début de la bataille, ayant au préalable arrangé la trahison élaborée avec Aurélien . Cependant, les historiens modernes se sont opposés, considérant l'histoire de la propagande déloyale de Tetricus fomentée par Aurélien. Pour une simple question de logique, Aurélien aurait pu éviter les lourdes pertes de son armée en obligeant Tetricus à se rendre normalement. L'empire avait désespérément besoin de main-d'uvre pour protéger la Gaule des incursions barbares, et le massacre de Châlons laissa la frontière rhénane dangereusement sans défense et exposée aux invasions des Francs et des Alemans . Mais le récit de Gibbon paraît répondre à ces objections ; selon cet historien, Tétricus avait été suborné par les légions, sous peine de mort, pour prendre et conserver la pourpre de Postumus ; La reddition sans effusion de sang de l'empire de leur sauveur qu'ils auraient considérée comme un acte de l'infamie et de la trahison la plus noire ; et il était dans l'intérêt d'Aurélien d'exterminer dans leur sang la mémoire du général glorieux et indépendant, qui avait établi l'empire indépendant de la Gaule

Une autre controverse concerne la date de la bataille. Bien que la grande majorité des historiens anciens et modernes la situe en 273, ou 274, après la chute de Zénobie , Gibbon la date avant (270 ou 271), sur la base d'une lettre d' Aurélien donnée dans l'Histoire d'Auguste , ce qui implique que Firmus , supprimé en 274, fut le dernier des usurpateurs.

Les références

Opiniones de nuestros usuarios

Yvon Roche

Dans cet article sur Bataille de Châlons (274), j'ai appris des choses que je ne savais pas, donc je peux aller me coucher maintenant.

Juliette Morin

Merci pour ce message sur Bataille de Châlons (274), c'est exactement ce dont j'avais besoin.

Fatima Durand

L'article sur Bataille de Châlons (274) est complet et bien expliqué. Je ne supprimerais ni n'ajouterais de virgule.