Jim Carter

Apparence déplacer vers la barre latérale masquer Jim Carter Description de cette image, également commentée ci-après Jim Carter en septembre 2012 Données clés
Nom de naissance James Edward Carter
Naissance 19 août 1948
Harrogate, Yorkshire Angleterre
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Acteur
Films notables Les Virtuoses, Shakespeare in Love
Séries notables Downton Abbey

Jim Carter est un acteur anglais né le 19 août 1948, à Harrogate dans le Yorkshire.

Biographie

Enfance

Carter est né à Harrogate dans le West Riding of Yorkshire, en Angleterre. Sa mère est une paysanne qui devient ensuite secrétaire d'école ; son père travaille pour le ministère de l'Air. Carter fréquente l'Ashville College à Harrogate, dans le North Yorkshire, en Angleterre, où il est préfet en dernière année, puis l'Université du Sussex où il étudie le droit.

Il devient l'un des chefs de file de la toute jeune Drama Society, jouant le rôle-titre dans Serjeant Musgrave's Dance, la première production étudiante du nouveau théâtre Gardner Arts Centre. Il abandonne l'université après deux ans pour rejoindre une troupe de théâtre marginale à Brighton.

Carrière

Il commence à jouer professionnellement au début des années 1970.

Son premier emploi est rémunéré cinq £ par semaine avec pension et logement gratuits. Il joue dans une pièce intitulée Gum and Goo de Howard Brenton pour la Brighton Combination. Il rejoint le Newcastle University Theatre où il joue, entre autres, Estragon dans En attendant Godot.

En juillet 1968, il apparaît dans Winter Daddykins de Howard Brenton pour le Brighton Combination, réalisé par Barry Edwards. Carter y joue avec Fiona Baker et Lily Sue Todd,. C'est probablement la pièce mentionnée sur le site Internet de Jenny Harris qui a eu lieu le 9 juillet 1968 dans le café de la Brighton Combination.

En 1970, Jim Carter se produit dans le spectacle Come Together au Royal Court Theatre de Londres avec le Brighton Combination et le Ken Campbell Roadshow avec d'autres personnalités et groupes de théâtre. Le festival Come Together de la Cour royale figure sur la page de couverture du numéro du magazine Plays and Players de décembre 1970. Des scènes de ce festival sont également présentées dans ce numéro. Le festival Come Together s'ouvre au Royal Court Theatre le 21 octobre 1970 et contribue à l'une des meilleures années de la Royal Court. Le festival apporte l'avant-garde comme le Brighton Combination et Ken Campbell dans la Cour. Le Brighton Combination a présenté The NAB Show, un compte rendu politiquement orienté du National Assistance Board.

Dans les années 70, il est membre de The Madhouse Company of London, une troupe de comédiens qui se produit à Boston avec Marcel Steiner (1931–1999), Marc Weil et Tommy Shands. Ken Campbell était également associé au groupe,. The Madhouse Co est une ramification du Roadshow de Ken Campbell (en) qui est venu à New York et à Boston. Il s'est finalement séparé ; Steiner et Carter sont retournés en Angleterre. La Madhouse Company de Londres est créée en 1973 par Marc Weil ; elle est mentionnée et ses émissions annoncées et commentées dans plusieurs numéros de magazines new-yorkais d'avril 1974 à mars 1975. La Madhouse Co. se situe à Cambridge, Massachusetts en août 1976

De 1974 à 1976, il fait une tournée américaine avec le Ken Campbell Roadshow et à son retour rejoint le Phoenix Theatre de Leicester.

En 1977, il rejoint la National Theatre Company où il joue le rôle de Dom Fiollo (sic) dans Le Bossu de Notre-Dame au Cottesloe Theatre .

En 1978, il devient membre de la Young Vic Company en apparaissant comme Stephano dans The Tempest, Buckingham dans Richard III et Mephistopheles dans Faust. Il part en Amérique pour étudier dans une école de cirque où il apprend la jonglerie, le monocycle et la marche sur corde raide. Il joue également dans la production Young Vic de Bartholomew Fair et est dirigé par Michael Bogdanov dans la production Richard III, mis en vedette avec, entre autres, Bill Wallis et Michael Attwell.

Du 21 mai au 29 juin 1980, il joue Trebonius/Marullus/Poet dans une production de Jules César des Riverside Studios dirigée par Peter Gill. Il présente des tours de magie dans des cabarets,.

Il joue dans The Mysteries : The Nativity, The Passion and Doomsday au Cottesloe Theatre pour le National Theatre en 1984 et 1985. Les deux représentations ont été dirigées par Bill Bryden.

Il se produit au Lyric Theatre de Hammersmith, à Londres, dans The Infernal Machine de Jean Cocteau (avec Maggie Smith et avec Simon Callow à la mise en scène, 1986-1987),. Des photos et une critique de cette pièce ont été publiées dans le magazine Plays and Players en janvier 1987.

Dans la production The Wizard of Oz (le Magicien d'Oz) de la Royal Shakespeare Company (RSC), Carter joue le Lion lâche et son épouse, Imelda Staunton, joue Dorothy . Le Magicien d'Oz est réalisé par Ian Judge et débute le 17 décembre 1987 au Barbican Theatre de la RSC. Jim Carter joue dans ce répertoire jusqu'au 27 février 1988.

En mai-juin 1990, il apparaît dans Doug Lucie's Fashion au Tricycle Theatre, dirigé par Michael Attenborough,.

De juin à août 2005, alors qu'il n'a plus joué au théâtre depuis 14 ans, il apparaît dans The President of an Empty Room au National Theatre (écrit par Stephen Knight et réalisé par Howard Davies).

De 2010 à 2015, il tient le rôle du majordome Carson dans la série télévisée Downton Abbey qui le révèle au grand public.

En 2019, il reprend son rôle dans le film Downton Abbey et en 2022 avec le film Downton Abbey 2 : Une nouvelle ère

La Brighton Combination

Jim Carter mentionne Jenny Harris dans une interview comme celle qui a lancé la Brighton Combination ; elle est alors chef du département de l'éducation du Théâtre National.

Au début des années 1970, la Brighton Combination, troupe de théâtre marginal en tournée, est en résidence à l'Albany Institute à Deptford, dans le sud-est de Londres. Brenton's Gum and Goo est produit pour la première fois par la Brighton Combination (à Brighton) en 1969,. Cela est considéré comme l'une des grandes réalisations du directeur d'alors d'Albany, Paul CurnoHoward

En fusionnant le travail communautaire et les arts, le réalisateur Paul Curno et "The Combination" ont fait la fortune d'Albany. Cette fusion anime toujours l'Albany à ce jour.

En 1972, la Brighton Combination Company déménage pour devenir résidente à l'Albany dans le sud-est de Londres avec pour objectif de mettre en place des projets d'action communautaire et de développement des arts. Il y est combiné des œuvres artistiques et culturelles avec de l'activisme social.

Déclarations et anecdotes

Lorsqu'on demande à Jim Carter : "Si vous n'étiez pas devenu acteur, qu'auriez-vous fait professionnellement ?", il répond : "Je n'aurais pas étudié le droit - j'avais en fait abandonné le droit pour l'anglais, j'avais même changé de cours. Mais lorsque l'offre est venue de ce groupe de théâtre marginal, le Brighton Combination, de quitter l'université et les rejoindre pour cinq livres par semaine, c'était comme une porte qui s'ouvrait, et il n'y avait pas un instant d'hésitation. J'ai franchi cette porte et je n'ai jamais regardé en arrière. Je n'ai jamais gagné un centime en faisant autre chose que jouer. Je n'ai jamais eu un autre travail."

Il considère son apparition dans la reprise de Guys and Dolls du National Theatre de Richard Eyre en 1982 comme un moment important. C'est alors qu'il rencontre sa future épouse, Imelda Staunton, qui apparaît également dans cette pièce.

Il tient Richard Eyre et Howard Davies pour deux de ses réalisateurs préférés.

En 1982, le Brighton Combination déménage à Londres et ouvre un théâtre appelé l'Albany à Deptford qui est inauguré par la Princesse de Galles. Selon les propres mots de Jim Carter : « The Brighton Combination a déménagé à Londres et a ouvert un théâtre appelé l'Albany à Deptford, et j'étais alors avec eux."

Il considère le rôle d'un méchant vêtu de noir dans le film de cow-boy Rustlers' Rhapsody (1986) comme l'un des moments forts de sa carrière.

Vie privée

Il épouse Imelda Staunton en 1983. Ils ont une fille, l’actrice Bessie Carter, née en 1993.

Filmographie

Cinéma

Télévision

Distinctions

Notes et références

  1. (en)http://www.whatsonstage.com/index.php?pg=207&story=E8821122655884
  2. « Time and place: Jim Carter », Times Online,‎ 14 février 2010 (lire en ligne, consulté le 14 février 2010)
  3. name = Times
  4. "Jim Carter and Imelda Staunton in Fame in the Frame clip 2" in youtube.com Retrieved 5 November 2011
  5. Retrieved 5 November 2011
  6. "Barry Edwards, New Writing" in www.barryedwards.net/new-writing. Retrieved 5 November 2011
  7. E-mail from Barry Edwards, 7 November 2011. He confirmed that the Jim Carter who appeared in this play is the Jim Carter who is in Downton Abbey.
  8. "Typical Combination programme 1968" in jennyharris.org Retrieved 6 November 2011
  9. "Rob Wilton Theatricalia: Other Plays, 1970–1979" in www.phyllis.demon.co.uk/theatricalia/07class/plays7079.htm. Retrieved 6 November 2011
  10. "Rob Wilton Theatricalia: Plays and Players Magazines, 1970s" in www.phyllis.demon.co.uk/theatricalia/14mags/p&p70s.htm. Retrieved 7 November 2011
  11. Philip Roberts, The Royal Court Theatre, 1965–1972 (London: Routledge and Kegan Paul plc, 1986), pp.128–129. Retrieved 6 November 2011 in books.google.com
  12. "Jim Carter" in Playback, www.universal-playback.com/downton-abbey/cast/jim-carter. Retrieved 8 November 2011
  13. "Marcel Steiner" in FullMovieReview at marcel-steiner.fullmoviereview.com. Retrieved 9 November 2011
  14. Steve Cohen, "The Madhouse Company of London's Wild Stunt Show," Philadelphia Citypaper archives article (26 September −2 October 2002) in archives.citypaper.net. Retrieved 8 November 2011
  15. See New York Magazine issues in books.google.com
  16. "Wolynski: Madhouse Co. in Boston" in wolynski.blogspot.com Retrieved 8 November 2011 (This site has pictures of Jim Carter in August 1976 doing funny acts with other members of the troupe.)
  17. "Rob Wilton Theatricalia: Classic Plays, 1970–1979" in phyllis.demon.co.uk Retrieved 7 November 2011
  18. "Peter Gill playwright and theatre director, Julius Caesar" in ds.dial.pipex.com Retrieved 5 November 2011
  19. For the exact play dates: "Peter Gill's productions" in ds.dial.pipex.com Retrieved 8 November 2011
  20. "Rob Wilton Theatricalia: National Theatre: 1980s" in www.phyllis.demon.co.uk/theatricalia/05nt/nt80s.htm. Retrieved 6 November 2011
  21. "Rob Wilton Theatricalia: Leading Actors S-Z, Maggie Smith (b. 1934)" in www.phyllis.demon.co.uk/theatricalia/06lead/leads-z.htm. Retrieved 7 November 2011
  22. "The Infernal Machine" in theatricalia.com/play/4e4/the-infernal-machine/production/c2f. Retrieved 8 November 2011
  23. "Rob Wilton Theatricalia: Plays and Players Magazines, 1980s" in www.phyllis.demon.co.uk/theatricalia/14mags/p&p80s.htm. Retrieved 7 November 2011
  24. Mark Shenton, "20 Question With ... Jim Carter" (1 August 2005) in whatsonstage.com Retrieved 5 November 2011
  25. Matt Wolf, "Royal Shakespeare Company to Have a go at 'Wizard of Oz',"Los Angeles Times (17 December 1987) in articles.latimes.com. Retrieved 5 November 2011
  26. "Rob Wilton Theatricalia: Other Plays, 1990–1999" in phyllis.demon.co.uk/ Retrieved 6 November 2011
  27. "Victoria and Albert Museum: Theatre Collections, Tricycle Theatre Archive, 1972–2004" in vam.ac.uk Retrieved 8 November 2011
  28. Mark Shenton, "20 Questions With ... Jim Carter" (1 August 2005) in whatsonstage.com Retrieved 7 November 2011
  29. "Howard Brenton" in www.doollee.com/PlaywrightsB/brenton-howard.html. Retrieved 6 November 2011
  30. "Howard Brenton Biography" in www.filmreference.com/film/76/Howard-Brenton.html. Retrieved 7 November 2011
  31. Retrieved 5 November 2011
  32. "Jenny Harris profile" in www.jennyharris.org/newpages/biography.html. Retrieved 6 November 2011
  33. Mark Shenton, "20 Questions With ... Jim Carter" (1 August 2005) in www.whatsonstage.com. Retrieved 6 November 2011
  34. Mark Shenton, "20 Questions With ... Jim Carter (1 August 2005)" in whatsonstage.com Retrieved 5 November 2011

Liens externes