Jean Dujardin

Jean Dujardin Description de cette image, également commentée ci-après Jean Dujardin lors du Festival de Cannes 2019. Données clés
Nom de naissance Jean Edmond Dujardin
Naissance 19 juin 1972
Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine, France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur, réalisateur, humoriste, scénariste, producteur, chanteur
Films notables Brice de Nice
OSS 117 : Le Caire, nid d'espions (et suites 2 et 3)
Les Petits mouchoirs
The Artist
J'accuse
Séries notables Un gars, une fille

Jean Dujardin est un acteur, humoriste, scénariste, réalisateur et producteur de cinéma français, né le 19 juin 1972 à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).

Sa carrière débute sur scène et à la télévision durant les années 1990, au sein de la troupe d'humoristes Nous Ç Nous, puis il s'impose comme un acteur populaire grâce à la shortcom Un gars, une fille, dont il partage la vedette avec Alexandra Lamy qui devient son épouse (de 2009 à 2014). Après quelques seconds rôles, il connaît un grand succès au cinéma avec le film Brice de Nice (2005), tiré d'un personnage apparu dans ses sketchs. Jean Dujardin porte ensuite des films, surtout des comédies, comme OSS 117 : Le Caire, nid d'espions (2006) et OSS 117 : Rio ne répond plus (2009), dans lesquelles il tient le rôle de l'agent secret Hubert Bonisseur de La Bath, mais également 99 francs (2007), Ca$h (2008), Lucky Luke (2009) et Les Infidèles (2012). Il s'illustre également dans des films dramatiques comme Le Convoyeur (2004), Contre-enquête (2007), Le Bruit des glaçons (2010) ou encore Un balcon sur la mer (2010).

Son interprétation d'une star déchue du cinéma muet dans The Artist, film en noir et blanc réalisé par Michel Hazanavicius, lui permet en 2012 de devenir le quatrième acteur français à être nommé pour un Oscar et le premier à remporter l'Oscar du meilleur acteur,,. Ce rôle lui permet également de remporter de nombreuses autres récompenses internationales.

S'il accède à des seconds rôles dans les grosses productions américaines Le Loup de Wall Street (2013) de Martin Scorsese et Monuments Men (2014) de George Clooney, Jean Dujardin reste dévoué au cinéma français et tourne avec de grands noms tout en mélangeant les genres. Apparu dans le thriller Möbius (2013), il enchaine les rôles dramatiques majeurs en incarnant tour à tour le juge Pierre Michel dans La French (2014), le commandant Marie-Georges Picquart dans J'accuse (2019) et le commissaire de la sous-direction anti-terroriste dans Novembre (2022).

Fidèle à la comédie, il tourne pour Claude Lelouch qui le fait jouer dans celle romantique avec Un plus une (2015) puis celle, chorale, avec Chacun sa vie (2017), tandis que Laurent Tirard lui donne les premiers rôles de Un homme à la hauteur (2016) et de Le Retour du héros (2018). L'acteur s'aventure dans la satire avec I Feel Good de Gustave Kervern et Benoît Delépine ainsi qu'avec Présidents (2021) d'Anne Fontaine. Il se penche également vers l'absurde avec Le Daim (2019) de Quentin Dupieux. De plus, il retrouve deux rôles qui ont marqué sa carrière, avec les films Brice 3 (2016) et OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire (2021).

Biographie

Jeunesse

Jean Dujardin naît à Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine, le 19 juin 1972.

Après une enfance dans les Yvelines à Plaisir et après avoir obtenu un baccalauréat A3 (Théâtre et Cinéma), Jean Dujardin débute dans la vie active en tant que serrurier dans l'entreprise de son père, Jacques Dujardin (né en 1945). Il fera aussi un passage dans le scoutisme, ce qui lui permettra de s'affirmer et de commencer à découvrir la comédie.

« J'y ai rencontré des amis pour la vie. C’est là que j'ai fait mes premiers sketches, lors des veillées scouts ! Ces camps m'ont permis de me sociabiliser, de prendre confiance en moi. Je pense que c'est ici que j'ai vraiment commencé à exister ».

Carrière

Des débuts sur scène au succès d'Un gars, une fille (années 1990) Jean Dujardin et Alexandra Lamy au Festival de Cannes 2005.

C'est à l'armée, lors de son service militaire au 1er régiment de tirailleurs, que ses talents de comique se révèlent. Il se rend alors à Paris où il se produit dans des bars et de petits théâtres.

Quelque temps plus tard, il forme « la Bande du Carré blanc » avec Philippe Urbain, Éric Collado, Luc Antoni, Éric Massot et Bruno Salomone qu'il avait rencontrés dans l'établissement du même nom Le Carré blanc. La troupe deviendra plus tard les Nous Ç Nous, et produira quelques spectacles ainsi qu'une parodie des boys bands très en vogue à l'époque, sous la forme d'une chanson du même nom, avant de participer régulièrement à l'émission Fiesta de Patrick Sébastien, diffusée sur France 2.

Entre 1997 et 1998, ils gagnent à trois reprises l'émission de M6 : Graines de star dans la catégorie « comiques ».

C'est dans ce cadre qu'il présente son personnage Brice de Nice, surfeur niçois mégalomane, dont il tirera ensuite plusieurs vidéos qui rencontreront un grand succès sur internet, avant d'en faire le film Brice de Nice, en 2005.

Par la suite, Jean Dujardin tourne avec Bruno Salomone de petits sketches pour l'émission Farce Attaque, diffusée sur France 2 et produite par Isabelle Camus, qui a repéré Jean Dujardin lors de son passage à Graines de star.

D'octobre 1999 à juin 2003, il joue avec Alexandra Lamy dans la série télévisée à succès Un gars, une fille sur France 2. Notamment parce qu'il se juge mauvais aux essais, il est d'abord réticent à accepter le rôle que lui propose la productrice Isabelle Camus, quant à elle convaincue de son choix. Les deux acteurs interprètent des personnages portant leurs propres prénoms, Jean et Alexandra, alias Loulou (le gars) et Alex ou Chouchou (la fille) et forment un couple confronté à diverses situations de la vie quotidienne. La série compte 486 épisodes de moins de sept minutes. Les personnages de Loulou et Chouchou sont plébiscités par les téléspectateurs et les deux comédiens deviennent vite populaires, tandis que leur liaison à la ville fait la une des magazines people.

Jean Dujardin met un terme à la série et se sert de cette célébrité nouvelle pour débuter au cinéma, tout d'abord avec une petite apparition dans Ah ! si j'étais riche (2002) puis dans Bienvenue chez les Rozes (2003), dans lequel il joue un cambrioleur un peu stupide.

Premiers succès populaires au cinéma (années 2000)

Le comédien joue l'un de ses premiers rôles au cinéma avec un contre-emploi dans le thriller Le Convoyeur de Nicolas Boukhrief (2004). Il indique que lorsque le réalisateur lui a proposé de jouer dans son film, « personne ne voulait de lui » en dépit du grand succès d'Un gars, une fille. Il estime que ce rôle lui a permis « de gagner du temps et de se poser tout de suite en acteur dramatique ».

Son premier grand succès au cinéma est néanmoins dans le registre de la comédie, avec le film choral Mariages ! de Valérie Guignabodet en 2004, avec également Mathilde Seigner, Antoine Duléry, Miou-Miou, Didier Bezace, Lio et Catherine Allégret. Brice de Nice, l'adaptation au cinéma du personnage d'un de ses sketchs avec les Nous Ç Nous, sorti en 2005, bat des records au box-office et devient très populaire dans les cours d'école. Des goodies tels que jeu vidéo et sonnerie de téléphone portable se sont échangés par milliers.

Si le succès est populaire, les critiques sont plus dures : l'acteur est cité aux Bidets d'Or en tant que pire acteur pour le film L'Amour aux trousses. Ce film sera également cité la même année aux Gérard du cinéma aux côtés de Brice de Nice dans la catégorie Pire film avec Jean Dujardin. Lui-même reconnaît l'échec de ce film qui a immédiatement suivi Brice de Nice dans sa filmographie, et n'a recueilli que 200 000 entrées.

La première reconnaissance critique intervient cependant en 2007 : il obtient une nomination au César du meilleur acteur en 2007 à la suite de sa prestation dans OSS 117 : Le Caire, nid d'espions de Michel Hazanavicius, une parodie à succès de film d'espionnage.

La même année, il devient producteur (via sa société de production JD Prod, créée en 2002) et réalisateur avec la série de programmes courts Palizzi proposée sur la chaîne 13e rue avec dans le rôle principal Arsène Mosca. Devant le succès de la série, un projet de film adapté du pilote avait été pensé. Un autre projet de production concerne l'écriture, avec sa femme, d'un film sur les camisards.

Acteur désormais convoité, touchant à tous les registres, il endosse des rôles à contre-emploi dans Contre-enquête et 99 francs dans lesquels il joue respectivement un policier enquêtant sur l'assassinat et le viol de sa jeune fille de 10 ans, puis un publicitaire désabusé et dépressif dans l'adaptation du livre de Frédéric Beigbeder, 99 francs.

En 2008, à l'avant-première de OSS 117 : Rio ne répond plus.

Il renouvelle ce numéro d'équilibriste les années suivantes : en 2008, il joue dans le drame Un homme et son chien de Francis Huster, aux côtés de Jean-Paul Belmondo à qui il est souvent comparé — le deuxième volet d'OSS 117 y fait lui-même référence,.

Puis, il prête ses traits à Lucky Luke dans le film du même nom de James Huth. Sorti en 2009, l'acteur y est entouré d'Alexandra Lamy, Sylvie Testud, Michaël Youn et Daniel Prevost. Le film reçoit cependant un accueil public et critique mitigé.

Selon Le Figaro, Jean Dujardin était l'acteur français le mieux payé en 2009 avec un total de 4,4 millions d'euros (2M € par film, 390 000 € pour coécrire Lucky Luke).

En 2009, Jean Dujardin s'engage aux côtés de Marc Lièvremont pour devenir le parrain de la Fondation Action Enfance, association qui protège en France, dans ses Villages d'Enfants et Foyers, des frères et sœurs séparés de leurs parents et placés sur décision du juge, en raison de maltraitances ou de négligences graves.

En 2009, il retrouve un autre cinéaste, Michel Hazanavicius, cette fois pour une suite de sa première comédie à succès critique, OSS 117 : Rio ne répond plus. La presse est encore plus enthousiaste que pour le premier opus.

En 2010, il collabore avec des cinéastes confirmés. Il incarne Charles Faulque, un écrivain alcoolique qui voit débarquer chez lui son cancer (interprété par Albert Dupontel) dans Le Bruit des glaçons de Bertrand Blier, avec également Anne Alvaro, Myriam Boyer et Audrey Dana. Il tourne ensuite dans le film de Nicole Garcia, Un balcon sur la mer avec notamment Sandrine Kiberlain, Marie-Josée Croze, Michel Aumont et Claudia Cardinale où il joue le rôle de Marc, un homme qui retrouve son amour de jeunesse et mène une enquête lorsqu'elle disparaît.

La même année, il apparaît dans Les Petits Mouchoirs de Guillaume Canet, dans lequel son rôle, bien que court, ouvre le film et en représente l'intrigue majeure.

L'acteur en 2009 au Studio Harcourt. Consécration The Artist (2011-2012)

En 2011, il partage avec Bérénice Bejo l'affiche de The Artist, pour une troisième collaboration avec Michel Hazanavicius. Ce film muet en noir et blanc rend hommage au cinéma hollywoodien des années 1920 et 1930. Il y interprète le rôle de George Valentin, une grande vedette du cinéma muet dont la carrière est brisée par l'arrivée du parlant et dont l'amour naissant pour Peppy Miller (Bérénice Bejo), jeune étoile montante, est contrarié.

Jean Dujardin lors de la présentation de The Artist au festival de Cannes 2011.

Dans une interview, l'acteur affirme avoir d'abord refusé le rôle avant de se raviser. C'est le premier jour du tournage qu'il dit avoir réalisé que le personnage de George Valentin était fait pour lui.

Les débuts sont laborieux : les chaînes de télévision refusent d'investir sur un film muet et en noir et blanc et l'avance sur recettes n'est pas allouée au projet. L'arrivée du producteur Thomas Langmann débloque la situation : il mobilise notamment Studio 37 (Orange), France 3 Cinéma, Canal+ et Warner France.

Le long-métrage concourt ensuite pour la Palme d'or, lors du 64e Festival de Cannes. À l'origine, The Artist devait être projeté en séance spéciale mais il est basculé en compétition sur l'insistance de Thomas Langmann.

Pour ce film, Jean Dujardin est récompensé par le Prix d'interprétation masculine, qui lui est remis par Catherine Deneuve. L'accueil enthousiaste des festivaliers offre au long-métrage la chance d'être acheté par de nombreux distributeurs internationaux dont la Weinstein Company qui lance sa carrière américaine et son intense campagne de promotion en vue des Oscars du cinéma 2012.

Le film connaît un engouement outre-Atlantique et gagne la sympathie des spectateurs américains pour son hommage à l'âge d'or des productions classiques et muettes d'Hollywood,.

En décembre 2011, Jean Dujardin reçoit une nomination aux Screen Actors Guild Awards et aux Golden Globes pour The Artist.

Jean Dujardin et Alexandra Lamy en 2011 au Festival du film de Cabourg.

Jean Dujardin est le second acteur français à être nommé aux Golden Globes, après Gérard Depardieu, lauréat du Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou une comédie en 1991 (pour le film Green Card). Il reçoit également ce prix en janvier 2012. Le 24 janvier, Jean Dujardin est nommé aux Oscars dans la catégorie « meilleur acteur ». Le 29 janvier, il gagne le Screen Actors Guild Award du meilleur comédien.

Le 11 février, il participe à l'émission américaine Saturday Night Live où il joue dans un sketch imaginant une fausse série de France 3 intitulée Les jeunes de Paris, filmé à la manière de The Artist et remporte un succès auprès du public présent. Le 12 février 2012, Jean Dujardin obtient le prix du meilleur premier rôle masculin lors de la 65e cérémonie des BAFTAs du cinéma britannique.

En revanche, lors de la 37e cérémonie des César, Omar Sy remporte le César du meilleur acteur à son détriment : Télérama relève que « parmi les Français qui furent nommés à l’Oscar pour un premier rôle, Jean Dujardin est donc le premier qui ne reçoit pas le César juste avant », évoquant les précédents de Gérard Depardieu pour Cyrano, Isabelle Adjani pour Camille Claudel, Catherine Deneuve pour Indochine, et Marion Cotillard pour La Môme.

La consécration intervient le 26 février 2012, date à laquelle il remporte l'Oscar du meilleur acteur à Los Angeles grâce à son interprétation de George Valentin dans The Artist. Il devient le premier acteur français à remporter ce trophée. Charles Boyer (distingué d'un Oscar pour sa carrière en 1943), Maurice Chevalier (lui aussi récompensé d'un Oscar d'honneur, en 1959) et Gérard Depardieu avaient été nommés à ce prix avant lui, mais sans succès. Il rejoint alors le cercle des interprètes français oscarisés jusqu'alors exclusivement féminin : Claudette Colbert, Simone Signoret, Juliette Binoche et Marion Cotillard.

Par ailleurs, The Artist obtient au total cinq Oscars dont ceux du meilleur film pour Thomas Langmann et du meilleur réalisateur pour Michel Hazanavicius. Le film gagne également six Césars lors de la 37e cérémonie, dont ceux du meilleur film, du meilleur réalisateur et de la meilleure actrice pour Bérénice Bejo.

Son interprétation de George Valentin a été saluée par quatorze récompenses internationales.

Producteur et acteur de stature internationale (2012-2014) Jean Dujardin en février 2014 à l'avant-première française de The Monuments Men.

La société de productions JD Prod qu'il a officiellement fondée le 1ᵉʳ janvier 2003 apparaît au générique de ses deux derniers films : The Artist et Les Infidèles. Pour ce qui est de The Artist, Jean Dujardin possède 20 % des recettes après amortissement du film, 20 % du fonds de soutien et 20 % de la bobine. Pour Les Infidèles, Jean Dujardin a eu l'idée originale du projet, ainsi a-t-il assumé le rôle de producteur délégué. De ce fait, en contrepartie de la prise en charge des risques financiers, l'acteur a eu la maîtrise du financement, des coûts et a pu s'autoriser une liberté artistique plus importante. Il a perçu 400 000 euros en tant qu'auteur et 100 000 euros comme réalisateur. Les coproducteurs délégués de ce film à sketch que sont « JD Prod » et « Black Dynamite Films » ont dû verser les salaires et intéressements de Gilles Lellouche comme auteur (270 000 euros) et réalisateur (90 000 euros). Finalement, Jean Dujardin possède 24 % des recettes après amortissement du film, 25 % du fonds de soutien et 24 % de la bobine. Il souhaiterait produire de nouveaux films en profitant de sa notoriété grandissante depuis le sacre de The Artist.

En 2012, il joue entre autres aux côtés de Gilles Lellouche et de sa femme Alexandra Lamy dans Les Infidèles, film à sketches qu'il coproduit, coscénarise et coréalise avec six autres metteurs en scène sur le thème de l'infidélité masculine. À la suite d'une polémique concernant les affiches promotionnelles du film sur lesquelles Jean Dujardin et Gilles Lellouche apparaissent dans des postures suggestives qui « présentent une image dégradante de la femme », l'ARPP qui a reçu quatre plaintes décide de les retirer des lieux publics,.

Au printemps 2012, il commence le tournage du nouveau film d'Éric Rochant intitulé Möbius avec Cécile de France qui a pour sujet l'espionnage économique.

Pendant l'été 2012, des rumeurs annoncent sa présence au casting du film Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese, d'après les mémoires de Jordan Belfort qui est interprété par Leonardo DiCaprio. Confirmé par la suite, le fraîchement oscarisé incarne le rôle mineur d'un banquier suisse.

Le 18 janvier 2013, il participe à l'émission de divertissement Le Débarquement sur Canal+ en compagnie de Guillaume Canet, Gilles Lellouche, Laurent Lafitte, Nicolas Bedos et Alex Lutz. Il s'agit de l'émission humoristique la plus coûteuse de l'histoire de Canal+.

Il tourne au printemps 2013 dans son second film hollywoodien, la comédie dramatique de guerre réalisée par George Clooney : The Monuments Men, puis à l'automne dans le polar français La French de Cédric Jimenez, film relatif à l’assassinat en 1981 du juge Michel, que Jean Dujardin incarne.

Les deux films sortent en 2014 : si La French est bien reçu, et s'exporte bien, notamment grâce à la présence de l'acteur, The Monuments Men est un échec critique, et parvient à peine à doubler son budget de départ.

Une présence solide au sein du cinéma français (depuis 2015) L'acteur en avril 2016, pour la promotion de Un homme à la hauteur.

L'année suivante, il est pour la première fois dirigé par Claude Lelouch pour Un plus une, une romance tournée en Inde, et pour lequel l'acteur a pour partenaire Elsa Zylberstein. À noter la présence du « Tonton flingueur » Venantino Venantini dans le rôle de son père. En promotion pour le film, il déclare qu'un troisième OSS 117 ne lui paraît pas judicieux pour l'instant, compte tenu du contexte socio-politique actuel. Mais à la fin du mois, il se ravise et déclare être prêt à tourner dans l'année, si le réalisateur Michel Hazanavicius le lui propose.

Il entame 2016 avec une comédie romantique plus décalée, sous la direction de Laurent Tirard, et cette fois aux côtés de Virginie Efira. Un temps intitulé Up for Love, le film sort finalement sous le titre Un homme à la hauteur. Celui-ci connaît un succès limité au box-office, inférieur aux scores des comédies romantiques précédentes des deux acteurs principaux ; il s'agit du plus mauvais démarrage pour un film avec Jean Dujardin depuis L'Amour aux trousses (2005). Son projet le plus attendu de l'année sort en octobre : la suite inattendue Brice 3 lui permet de retrouver James Huth, et fait donc suite au plus gros succès commercial de sa carrière (si l'on exclut Les Petits Mouchoirs).

En 2017, il prend part au film d'animation Sahara de Pierre Coré.

L'acteur en juillet 2019 à Pauillac, parrain de la cinquième édition des Vendanges du 7e Art.

L'année 2018 est marquée par la sortie de deux longs-métrages : la comédie historique Le Retour du héros, face à Mélanie Laurent et sous la direction de Laurent Tirard. Parallèlement, il joue son propre rôle dans un épisode de troisième saison de la série Dix pour cent mettant en scènes une agence artistique d'acteurs et d'actrices. À la fin de l'année, il s'aventure dans le cinéma d'auteur en portant la satire I Feel Good, huitième long-métrage de Gustave Kervern et Benoît Delépine.

Il poursuit dans cette veine en 2019 en tenant le premier rôle masculin de la comédie expérimentale Le Daim de Quentin Dupieux, avec notamment Adèle Haenel dans le premier rôle féminin. Cette année-là, il achève le tournage de son premier projet dramatique depuis 2015, J'accuse, de Roman Polanski. Dans cette adaptation du roman D. portant sur l'affaire Dreyfus, l'acteur prête ses traits au colonel Marie-Georges Picquart face au comédien Louis Garrel dans le rôle du capitaine Alfred Dreyfus. La promotion du film s'avère compliquée pour toute l'équipe, le cinéaste étant une nouvelle fois accusé de viol alors qu'il est visé par un mandat d'arrêt international depuis 1977 à la suite de l'affaire Roman Polanski,,,.

En juillet 2019, il est parrain de la cinquième édition du festival international du film de Pauillac Les Vendanges du 7e Art.

Comme annoncé par l'acteur en février 2018, Jean Dujardin retrouve en août 2021 son rôle d'Hubert Bonisseur de La Bath dans OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire,. Rapidement après l'annonce du film, Michel Hazanavicius déclare ne pas souhaiter revenir derrière la caméra, expliquant qu'il n'aime pas le scénario et qu'il prépare un nouveau film. À l'occasion du Festival de Cannes 2019, Nicolas Bedos est officialisé au poste de réalisateur.

Il fait partie des 45 administrateurs de l’Académie des César.

En fin d'année 2022, il fait partie de la distribution principale du film Novembre de Cédric Jimenez, montrant les cinq jours de l'enquête policière qui ont suivi les attentats du 13 novembre 2015 en France, du point de vue de la sous-direction anti-terroriste dont il incarne le rôle du commissaire.

Jean Dujardin incarnera Zorro dans une nouvelle série écrite par Benjamin Charbit. Cette série sera coproduite par France Télévisions, la Rai (télévision italienne) et la ZDF (télévision allemande).

En 2023, il est à l'affiche d'un film plus intimiste, inspiré de Sur les chemins noirs le récit autobiographique de Sylvain Tesson publié le 13 octobre 2016,. Le tournage de cette adaptation cinématographique de Denis Imbert, Sur les chemins noirs a eu lieu en 2021 et se voit diffusé sur grand écran le 22 mars 2023. Dans le cadre de la promotion du film, Dujardin est interrogé sur son choix de ne pas entamer de carrière à l'étranger. L'intéressé déclare alors refuser l'idée par amour pour son pays. Ses propos déclenchent une vive polémique, accusant l'acteur de flirter avec le nationalisme, de surcroît par la récupération de l'extrême-droite.

En 2023 toujours, Jean Dujardin, choisi par World Rugby, coécrit avec le concepteur de spectacles Olivier Ferracci et la metteuse en scène Nora Matthey de l'Endroit, la cérémonie d'ouverture de la Coupe du Monde de rugby 2023, qui se déroule le 8 septembre au Stade de France. L'acteur en tant que boulanger, tient le rôle principal du spectacle, qui comprend 240 bénévoles, 44 artistes professionnels de la danse et acrobates ainsi que les comédiens Éric Massot qui joue un coq humain, Philippe Lacheau et Joël Dupuch, le chanteur Vianney, les chanteuses Zazie et Zaz qui chantent Mon amant de Saint-Jean, la danseuse étoile Alice Renavand, Adriana Karembeu, Yann Arthus-Bertrand et les chefs Pierre Hermé, Guy Savoy et Yves Camdeborde notamment. Le spectacle a pour thème les années 1950 en France. Cette période a été choisie car il s'agirait aussi d'un hommage à la première victoire des Français sur les All Blacks (3-0), en 1954, selon TF1 citant Olivier Ferracci,.

Vie privée

L'acteur aux côtés de sa deuxième épouse, Alexandra Lamy, en 2010.

Il a trois frères, dont l'aîné, Marc Dujardin, avocat, est son conseiller juridique et le gérant de sa société de production, JD Prod,,,.

En 2003, Jean Dujardin divorce de son épouse Gaëlle Demars, avec qui il a deux fils : Jules (né en 2000) et Simon (né en 2001). Cette même année, il devient le compagnon d'Alexandra Lamy, sa partenaire dans Un gars, une fille, qu'il épouse le 25 juillet 2009 à Anduze,. Ils annoncent leur séparation en 2013, puis divorcent en décembre 2014.

En mars 2014, il officialise son couple avec la patineuse de danse sur glace Nathalie Péchalat, de onze ans sa cadette. Le 5 décembre 2015, elle donne naissance à leur fille, Jeanne. Le couple se marie en toute discrétion le 19 mai 2018 à Saint-Cloud. Nathalie Péchalat donne naissance à leur deuxième fille, Alice, le 18 février 2021,.

Théâtre

Filmographie

Cinéma

Années 2000 Années 2010 Années 2020

Courts métrages

Télévision

Discographie

Clips publicitaires

Engagements

Le comédien est le parrain officiel de la Fondation Mouvement pour les villages d’enfants, ainsi que de la BRI depuis 2022.

Distinctions

Décorations

Récompenses

Année Récompense Catégorie
2001 7 d'or Meilleure émission de divertissement pour Un gars, Une fille
2007 Étoiles d'or du cinéma français Interprétation masculine de l'année pour OSS 117 : Le Caire, nid d'espions
2007 Prix Raimu de la comédie Interprétation masculine de l'année pour 99 F
2011 Festival de Cannes 2011 interprétation masculine de l'année pour The Artist
2011 Festival du film de Cabourg Swann d'Or du meilleur acteur de l'année pour Un balcon sur la mer
2012 Golden Globes 2012 Meilleur acteur de comédie ou film musical pour The Artist
2012 Australian Film Institute Awards Meilleur acteur pour The Artist
2012 Screen Actors Guild Awards 2012 Meilleur acteur pour The Artist
2012 Festival international du film de Santa Barbara Cinema Vanguard Award pour The Artist
2012 BAFTA 2012 Meilleur acteur pour The Artist
2012 Étoiles d'or du cinéma français Meilleur acteur de l'année pour The Artist
2012 Independent Spirit Awards Meilleur acteur de l'année pour The Artist
2012 Hollywood Film Festival Spotlight Award pour The Artist
2012 London Film Critics Circle Meilleur acteur de l'année pour The Artist
2012 Women Film Critics Circle Meilleur duo au cinéma de l'année avec Bérénice Bejo pour The Artist
2012 Las Vegas Film Critics Society Meilleur acteur de l'année pour The Artist
2012 Phoenix Film Critics Society Meilleur acteur de l'année pour The Artist
2012 Oscars 2012 Meilleur acteur pour The Artist

Nominations

Année Nomination Catégorie
2007 César 2007 César du meilleur acteur pour OSS 117 : Le Caire, nid d'espions
2007 Globe de cristal Globe de cristal du meilleur acteur pour OSS 117 : Le Caire, nid d'espions
2007 Prix Raimu de la comédie Prix Raimu de la comédie pour OSS 117 : Le Caire, nid d'espions
2008 Étoiles d'or du cinéma français Étoile d'or du premier rôle masculin pour 99 francs
2010 Globe de cristal Globe de cristal du meilleur acteur pour OSS 117 : Rio ne répond plus
2012 Alliance of Women Film Journalists EDA Award du meilleur acteur pour The Artist
2012 Central Ohio Film Critics Association Meilleur acteur pour The Artist
2012 Chicago Film Critics Association Meilleur acteur pour The Artist
2012 Dallas-Fort Worth Film Critics Association Meilleur acteur pour The Artist
2012 Detroit Film Critics Society Meilleur acteur pour The Artist
2012 Prix du cinéma européen Meilleur acteur européen pour The Artist
2012 Houston Film Critics Society Meilleur acteur pour The Artist
2012 National Society of Film Critics Meilleur acteur pour The Artist
2012 New York Film Critics Circle Meilleur acteur pour The Artist
2012 Online Film Critics Society Meilleur acteur pour The Artist
2012 Screen Actors Guild Awards 2012 Meilleure distribution pour The Artist
2012 San Diego Film Critics Society Meilleur acteur pour The Artist
2012 St. Louis Gateway Film Critics Association Meilleur acteur pour The Artist
2012 Utah Film Critics Association Meilleur acteur pour The Artist
2012 Vancouver Film Critics Circle Meilleur acteur pour The Artist
2012 Washington D.C. Area Film Critics Association Meilleur acteur pour The Artist
2012 Critics' Choice Movie Award Meilleur acteur pour The Artist
2012 Women Film Critics Circle Awards Meilleur acteur pour The Artist
2012 Lumières 2012 Lumière du meilleur acteur pour The Artist
2012 César 2012 César du meilleur acteur pour The Artist
2012 Chlotrudis Awards 2012 Meilleur acteur pour The Artist
2020 Lumières 2020 Lumière du meilleur acteur pour J'accuse
2020 César 2020 César du meilleur acteur pour J'accuse
2023 César 2023 : César du meilleur acteur pour Novembre

Notes et références

  1. Extrait d'acte de naissance d'Alexandra Lamy, délivré par la mairie de Villecresnes le 9 novembre 2010, indiquant en mention marginale l'identité complète de Jean Edmond Dujardin, épousé en mairie d'Anduze (Gard) le 25 juillet 2009.
  2. (en) « Oscar Live Report »
  3. (en-US) Michelle Kung, « 'The Artist' Wins Big as Oscar Romances Past », Wall Street Journal,‎ 27 février 2012 (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le 23 décembre 2019)
  4. « WME Signs 'The Artist' Actor Jean Dujardin (Exclusive) - Hollywood Reporter », sur www.hollywoodreporter.com, 3 février 2012 (version du 3 février 2012 sur Internet Archive)
  5. Guillemette Odicino, « Jean Dujardin a un problème de type hollywoodien », Télérama,‎ 11 mars 2014 (lire en ligne).
  6. Marion Van Renterghem, « Jean Dujardin, un gars dans les étoiles », Le Monde,‎ 27 février 2012 (lire en ligne, consulté le 27 février 2012)
  7. Athénaïs Clicquot, « Jean Dujardin : « Le scoutisme m’a donné confiance » », sur fr.aleteia.org.
  8. Hélène Mathieu, « Jean Dujardin : “Je suis encore dans la petite enfance” », Psychologies magazine,‎ juillet 2009 (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2015)
  9. LeMonde.fr avec AFP, « Jean Dujardin, itinéraire d'un "gars" » sur Le Monde, 16 janvier 2012
  10. « "Palizzi" devient grand ! », sur Allociné, 10 octobre 2008
  11. Delphine Chedaleux, « Déclinaisons de la masculinité dans les comédies françaises : le cas Jean Dujardin », Mise au point,‎ 2014 (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2015)
  12. « Dujardin, le nouveau Belmondo », Le Journal du dimanche, 19 août 2007
  13. Lena Lutaud, « Jean Dujardin, numéro un des acteurs français en 2009 », sur Le Figaro, 25 février 2010
  14. « Palmarès des acteurs français les mieux payés en 2009 », sur Le Post, 25 février 2010
  15. Ancien joueur et sélectionneur du XV de France.
  16. Interview de Jean Dujardin, Télérama no 3221 (8 au 14 octobre 2011), p. 24
  17. Nathalie Silbert, « The Artist, un pur produit du cinéma français », Les Échos, 1er mars 2012 (consulté le 3 mars 2012)
  18. RFI, « La joie de l'équipe du film The Artist après sa consécration aux Oscars », consulté le 28 février 2011.
  19. Dujardin et Bejo sur le ring avec "The Artist", France-Soir, 16 mai 2011.
  20. CinéObs, « The Artist, itinéraire d'un film gâté », consulté le 24 février 2011.
  21. « Cannes: J. Dujardin prix d'interprétation », sur Le Figaro, 22 mai 2011 (consulté le 22 mai 2011)
  22. L'Express, « Pourquoi The Artist a conquis l'Amérique », consulté le 24 février 2011.
  23. Le Figaro, « The Artist ou l'art de se faire passer pour un film américain », consulté le 03 mars 2012.
  24. «The Artist» en tête aux Golden Globes, avec 6 nominations Su Leparisien.fr du 15 décembre 2011
  25. Lauréats sur le site officiel des récompenses du SAG, consulté le 5 février 2012.
  26. Louis Guichard, « César : “The Artist” rafle la mise, mais Omar Sy triomphe devant Dujardin », sur telerama.fr, 25 février 2012 (consulté le 4 février 2024).
  27. L'Oscar du meilleur acteur pour Jean Dujardin Sur le site europe1.fr
  28. Toutefois, Claudette Colbert (née en 1903 à Saint-Mandé), que l'on associe souvent à cette liste, quitta la France en bas âge et fut naturalisée américaine. Elle reçut d'ailleurs l'Oscar de la meilleure actrice en 1935, pour New York-Miami de Frank Capra, sous bannière américaine. Simone Signoret est donc plutôt considérée comme la première actrice française à être oscarisée (en 1960 pour Les Chemins de la haute ville de Jack Clayton).
  29. Thierry Chèze, « Oscars 2012: The Artist et Jean Dujardin entrent dans l'Histoire », sur lexpress.fr, 27 février 2012 (consulté le 27 février 2012)
  30. Dany Boon, no 1 des acteurs coproducteurs « Copie archivée » (version du 12 mars 2017 sur Internet Archive), Léna Lutaud, lefigaro.fr, 26 mars 2012, consulté le 10 mars 2013.
  31. Jugées scandaleuses, les affiches des "Infidèles" seront retirées Sur le site tempsreel.nouvelobs.com
  32. « Les affiches des Infidèles seront retirées », sur L'Express, 2 février 2012 (consulté le 6 février 2012)
  33. Le Figarp, « Jean Dujardin sa vie après The Artist », sur Le Figaro, 28 février 2012
  34. « Jean Dujardin dans le prochain Martin Scorsese ? », sur lefigaro.fr, 15 juin 2012 (consulté le 15 juin 2023)
  35. « "Le Loup de Wall Street" : Jean Dujardin absent de la bande-annonce », sur allocine.fr, 17 juin 2013 (consulté le 15 juin 2023)
  36. Un débarquement avec Jean Dujardin se prépare sur Canal+, sur telestar.fr, consulté le 7 janvier 2013
  37. Thibaud Michalet, « Pourquoi il faut regarder Le Débarquement » sur GQ, 18 janvier 2013
  38. « Cate Blanchett, Daniel Craig, Jean-Dujardin et Bill Murray chez George Clooney », sur premiere.fr (consulté le 27 février 2013).
  39. Jean Dujardin va incarner le juge Michel au cinéma, sur le site closermag.fr du 12 mai 2013
  40. « Mort de Venantino Venantini, le tueur des Tontons flingueurs », sur premiere.fr, 9 octobre 2018 (consulté le 12 juin 2023)
  41. OSS 117 : Jean Dujardin ne veut pas d'un numéro 3 pour l'instant, sur le site premiere.fr.
  42. OSS 117 3 : "Si ça se fait dans l’année, je suis partant" annonce Jean Dujardin !, sur le site linternaute.com du 24 novembre 2015.
  43. « “Un homme à la hauteur”: un tout petit succès au box office », sur lesinrocks.com, 10 mai 2016 (consulté le 2 juin 2016).
  44. « Box-office : "Captain America" confirme, "Un homme à la hauteur" déçoit », sur ozap.com, 12 mai 2016 (consulté le 2 juin 2016).
  45. « Sahara : rencontre avec Louane, Franck Gastambide, Reem Kherici et Pierre Coré », sur allocine.fr, 1er février 2017 (consulté le 23 juin 2023)
  46. « «Dix pour cent» : Dujardin a toujours du chien », sur leparisien.fr, 14 novembre 2018 (consulté le 13 juin 2023)
  47. « « I Feel Good » : l’absurde au pouvoir chez Emmaüs », sur lemonde.fr, 25 septembre 2018 (consulté le 13 juin 2023)
  48. « Critique - "Le Daim" avec Jean Dujardin : "C'est sans doute le meilleur film de Quentin Dupieux" », sur radiofrance.fr, 24 juin 2019 (consulté le 13 juin 2023)
  49. « Bande-annonce J'accuse : Jean Dujardin et l'affaire Dreyfus vue par Polanski », sur allocine.fr, 9 octobre 2019 (consulté le 23 juin 2023)
  50. « J'accuse de Roman Polanski : des projections annulées à Rennes et Saint-Nazaire », sur allocine.fr, 18 novembre 2019 (consulté le 23 juin 2023)
  51. « Adèle Haenel : Jean Dujardin s'exprime sur France Inter », sur allocine.fr, 8 novembre 2019 (consulté le 23 juin 2023)
  52. « Affaire Polanski : cascade d’annulations en marge de la promotion de «J’accuse» », sur leparisien.fr, 11 novembre 2019 (consulté le 23 juin 2023)
  53. « Accusation de viol contre Polanski : la promotion du film «J’accuse» est-elle suspendue ? », sur liberation.fr, 10 novembre 2019 (consulté le 23 juin 2023)
  54. « Jean Dujardin vient en parrain à Pauillac », sur sudouest.fr, 18 juin 2019 (consulté le 13 juin 2023)
  55. « OSS 117 : Jean Dujardin annonce un troisième volet ! », sur allociné.fr, 6 février 2018 (consulté le 15 juin 2023)
  56. « Le monde change mais OSS 117 reste fidèle à lui-même dans "Alerte rouge en Afrique noire" », sur francetvinfo.fr, 18 juillet 2021 (consulté le 15 juin 2023)
  57. « OSS 117 3 : Michel Hazanavicius "n'aime pas le scénario" et confirme qu'il ne réalisera pas le film », sur allocine.fr, 15 mars 2018 (consulté le 15 juin 2023)
  58. « OSS 117 : Nicolas Bedos va réaliser le 3e opus de la saga avec Jean Dujardin », sur allocine.fr, 21 mai 2019 (consulté le 15 juin 2023)
  59. Louise Wessbecher avec AFP, « Les César aussi préparent leur grand remaniement » (consulté le 25 juillet 2020).
  60. « Jean Dujardin parle de son rôle dans “Novembre” », sur francetvinfo.fr, 24 mai 2022 (consulté le 13 juin 2023)
  61. « Jean Dujardin va incarner Zorro dans une série pour France Télévisions », sur Franceinfo, 14 octobre 2022 (consulté le 14 octobre 2022)
  62. « Le livre du jour. Sylvain Tesson : Sur les chemins noir », France TV Info, 13 octobre 2016
  63. Astrid de Larminat, « Sur les chemins noirs, de Sylvain Tesson : pieds à Terre », Le Figaro,‎ 6 octobre 2016 (lire en ligne)
  64. « Les Chemins de Pierre: Jean Dujardin commence le tournage à Tende, ville sinistrée par la tempête Alex », sur Le Figaro (consulté le 22 septembre 2021)
  65. « Bande-annonce : «Sur les chemins noirs» avec Jean Dujardin », sur parismatch.com (consulté le 17 janvier 2023)
  66. « Jean Dujardin règle ses comptes avec ceux d'"extrême droite" qui veulent le récupérer avec son discours sur la France ! », sur public.fr (consulté le 4 juillet 2023)
  67. Cérémonie d'ouverture de la Coupe du Monde de Rugby France 2023, TF1, 8 septembre 2023
  68. Cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde : béret, Tour Eiffel et « Pena Baiona » au Stade de France, L'Équipe, 8 septembre 2023
  69. « Marc DUJARDIN - Dirigeant de la société Jd Prod - BFMBusiness.com », sur dirigeants.bfmtv.com (consulté le 20 novembre 2017)
  70. « JD PROD (PARIS 8) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 444650733 », sur www.societe.com (consulté le 11 février 2017)
  71. (en) « Marc Dujardin - Producer », sur Internet Movie Database, IMDb (consulté le 22 mars 2023).
  72. « With JD Prod (Sorted by Popularity Ascending) - IMDb », sur IMDb (consulté le 4 août 2020).
  73. « JD Prod », sur www.unifrance.org (consulté le 20 novembre 2017)
  74. « Jean Dujardin : qui est Gaëlle Demars, sa première épouse et mère de ses deux enfants, Jules et Simon ? », sur programme.tv, 6 mai 2023.
  75. Thierry Montaner, « Dujardin et Lamy se marient cet après-midi à Anduze » « Copie archivée » (version du 17 septembre 2009 sur Internet Archive), Midi libre, 25 juillet 2009
  76. dépêche de l'Agence France-Presse, « Alexandra Lamy et Jean Dujardin se marient à Anduze dans le Gard » sur Google, 26 juillet 2009
  77. Élisabeth Perrin, « Alexandra Lamy et Jean Dujardin officiellement divorcés », sur Lefigaro.fr, TVMag, 25 décembre 2014 (consulté le 28 juin 2020).
  78. Jean Dujardin et Nathalie Péchalat : Leur belle histoire d'amour..., sur le site purepeople.com
  79. « Jean Dujardin et Nathalie Péchalat parents ! », sur www.bienpublic.com, 6 décembre 2015
  80. « Pendant ce temps-là, Jean Dujardin et Nathalie Péchalat aussi se sont mariés », Le Huffington Post,‎ 19 mai 2018 (lire en ligne)
  81. Prisma Média, « Jean Dujardin papa : Nathalie Péchalat a accouché de leur deuxième enfant - Voici », sur Voici.fr, 3 mars 2021 (consulté le 29 mai 2023)
  82. « Nathalie Péchalat et Jean Dujardin sont à nouveau parents », sur parismatch.com, 3 mars 2021 (consulté le 29 mai 2023)
  83. Brigitte Baronnet, « Jean Dujardin dans la prochaine comédie noire de Quentin Dupieux », sur allocine.fr, 29 novembre 2017 (consulté le 4 août 2020).
  84. « J’accuse : Jean Dujardin chez Roman Polanski pour son film sur l'affaire Dreyfus », sur Allociné.fr
  85. Figaro, « Jean Dujardin bientôt dans la peau de Nicolas Sarkozy », sur Le Figaro.fr, 9 septembre 2020 (consulté le 9 septembre 2020)
  86. Jacky Bornet, « Jean Dujardin va incarner Zorro dans une série pour France Télévisions », sur France Info, 14 octobre 2022.
  87. « Jean Dujardin en Zorro : l'acteur signe pour une (vraie) série », sur Première, 14 octobre 2022.
  88. Thibault Nadal, « Jean Dujardin va incarner Zorro dans une série », sur RTL, 18 octobre 2022.
  89. E. Duj., « Jean Dujardin va incarner Zorro dans une série prévue pour 2024 », sur La Voix du Nord, 14 octobre 2022.
  90. « Dujardin tourne une fausse pub pour des cigarettes », sur Les Inrocks (consulté le 18 mars 2012)
  91. « VIDEO - Pub Nespresso : Jean Dujardin et George Clooney, pour un café à l'italienne », LCI,‎ 30 octobre 2014 (lire en ligne)
  92. Par La Rédac' Masculin, « Jean Dujardin, un acteur engagé », sur Masculin.com, 15 avril 2009 (consulté le 14 septembre 2023)
  93. Stagiaire VA, «  « Sans les policiers c'est le chaos », rappelle Jean Dujardin, parrain de la BRI », sur Valeurs actuelles, 29 septembre 2022 (consulté le 14 septembre 2023)
  94. Décret du 14 novembre 2011 portant promotion et nomination
  95. « Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres juillet 2009 », sur Ministère de la Culture (consulté le 23 mai 2019).

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes