Bataille de Kunlun Pass



L'internet est une source inépuisable de connaissances, y compris lorsqu'il s'agit de Bataille de Kunlun Pass. Des siècles et des siècles de connaissances humaines sur Bataille de Kunlun Pass ont été versés, et sont encore versés, dans le réseau, et c'est précisément la raison pour laquelle il est si difficile d'y accéder, car nous pouvons trouver des endroits où la navigation peut être difficile, voire impraticable. Notre proposition est que vous ne fassiez pas naufrage dans une mer de données concernant Bataille de Kunlun Pass et que vous puissiez atteindre tous les ports de la sagesse rapidement et efficacement.

Avec cet objectif en tête, nous avons fait quelque chose qui va au-delà de l'évident, en collectant les informations les plus récentes et les mieux expliquées sur Bataille de Kunlun Pass. Nous l'avons également organisé de manière à le rendre facile à lire, avec un design minimaliste et agréable, garantissant la meilleure expérience utilisateur et le temps de chargement le plus court. Nous vous facilitons la tâche pour que vous n'ayez plus qu'à vous soucier de tout savoir sur Bataille de Kunlun Pass ! Donc, si vous pensez que nous avons atteint notre objectif et que vous savez déjà tout ce que vous vouliez savoir sur Bataille de Kunlun Pass, nous serions ravis de vous revoir sur les mers calmes de scientiafr.com dès que votre soif de connaissances se réveillera.

Bataille du col de Kunlun
Une partie de la bataille du sud du Guangxi
Date 18 décembre 1939-11 janvier 1940
Emplacement
Banlieue de Nanning , Guangxi
Résultat Victoire chinoise

Changements territoriaux
Les chinois tiennent la passe
Belligérants
  République de Chine   Empire du Japon
Commandants et chefs
République de Chine (1912-1949) Bai Chongxi Du Yuming Qiu Qingquan Li Mi Liao Yaoxiang Dai Anlan
République de Chine (1912-1949)
République de Chine (1912-1949)
République de Chine (1912-1949)
République de Chine (1912-1949)
République de Chine (1912-1949)
Drapeau de guerre de l'armée impériale japonaise.svg Masao Nakamura  
Force
5e corps 60 000
200e Division:
240 chars T-26 M1933
120 tankettes CV-33
30 chars BT-5
3e PG, 32e PS , le
capitaine Wei Yiqing  :
14 I-15 , 7 gladiateurs , O-2
5 PG, 28 PS,
. Le capitaine Arthur Chin :
I-15, 3 gladiateurs
5e division (en particulier la 21e brigade) plus diverses autres unités, une force de combat totale de 45000
100 avions
70 navires de guerre
2 porte-avions
Victimes et pertes
14000 victimes 10000 blessés, dont 5000 tués et 102 capturés

La bataille du col de Kunlun ( chinois simplifié : ; chinois traditionnel : ; pinyin : Knlúngun Zhànyì ) était une série de conflits entre l'armée impériale japonaise et les forces chinoises entourant le col de Kunlun , une position stratégique clé dans la province du Guangxi . Les forces japonaises prévoyaient de couper les lignes d'approvisionnement chinoises reliant l'Indochine française , mais les forces chinoises ont réussi à repousser les attaques.

La bataille

L'armée impériale japonaise a lancé une offensive majeure dans la province du Guangxi avec l'intention d'éliminer la route d'approvisionnement chinoise à travers le Vietnam sous contrôle français . La 5e division d' élite japonaise a été chargée de diriger l'offensive japonaise. Après avoir occupé Nanning en novembre 1939, les Japonais s'emparèrent du point clé du col de Kunlun et étaient prêts à attaquer les forces chinoises qui protégeaient Chungking , la capitale du temps de guerre.

Conscient que l'inaction aboutirait à être coupé, le général Bai Chongxi , lui-même originaire du Guangxi, a demandé au gouvernement nationaliste des renforts. Chiang Kai-shek, à son tour, dépêcha le 5e corps de la province du Hunan pour combattre les Japonais.

Le 5e corps était l'unité la plus élitiste de la NRA, et c'est aussi la seule unité chinoise à posséder des chars et des véhicules blindés. Ses soldats étaient des vétérans aguerris au combat des combats précédents contre les forces japonaises et, par conséquent, le moral était élevé. Le général Du Yuming , commandant du 5e corps, a dépêché deux divisions pour attaquer le col de Kunlun, tenu par les Japonais. L'attaque de la nouvelle 22e division a fini par couper les renforts japonais de l'arrière et a également entraîné la mort du commandant japonais, le général de division Masao Nakamura .

Les Japonais ont immédiatement réagi en envoyant l'unité d'élite de la 5e division japonaise, la 21e brigade, qui avait également participé à la guerre russo-japonaise , surnommée «l'épée incassable». Face à la sérieuse possibilité d'être complètement coupée, l'armée japonaise a fini par compter sur la puissance aérienne pour la livraison de fournitures vitales. Avant la mort du général de division Nakamura, il a admis dans son journal que la capacité de combat des soldats chinois avait surpassé les Russes que la brigade a rencontrés en Mandchourie. Cette campagne était la première grande victoire de l'armée chinoise depuis la bataille de Wuhan . Au prix de 14 000 victimes, l'armée chinoise a infligé un total de 10 000 victimes aux Japonais. Parmi les pertes japonaises, il y avait 5000 morts, dont plus de 85% de tous les officiers, tels que le major général Nakamura, le colonel Sakata Gen'ichi (commandant du 42e régiment et commandant par intérim de la 21e brigade), le colonel Miki Kichinosuke (commandant du 21e Régiment), le colonel (commandant adjoint du 21e régiment), (commandant du 1er bataillon), (commandant du 2e bataillon), (commandant du 3e bataillon), entre autres. De plus, les Chinois ont fait prisonniers 102 soldats japonais et capturé 79 chevaux, 10 canons de montagne, 12 canons de campagne, 10 canons antichars, 102 mitrailleuses légères, 80 mitrailleuses lourdes et 2 000 fusils.

Ordres de bataille

chinois

Japonais

  • 21e brigade / 5e division
    • 21e régiment d'infanterie
    • 42e régiment d'infanterie
  • Régiment de cavalerie / 5e division
  • 5e régiment d'artillerie / 5e division
  • Deux régiments / Brigade mixte de Taiwan

Remarques

Les références

  • Hsu Long-hsuen et Chang Ming-kai, Histoire de la guerre sino-japonaise (19371945) 2e éd. , 1971. Traduit par Wen Ha-hsiung, Chung Wu Publishing; 33, 140th Lane, Tung-hwa Street, Taipei, Taiwan République de Chine. Pg. 311-318, p. 325-327,
  • Collection de cartes de la bibliothèque Perry Castañeda , Chine 1: 250 000, série L500, US Army Map Service, 1954-. Cartes topographiques de la Chine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bibliographie

  • Cheung, Raymond. OSPREY AIRCRAFT OF THE ACES 126: Aces of the Republic of China Air Force . Oxford: Bloomsbury Publishing Plc, 2015. ISBN   978 14728 05614 .
  • (Xú), (Lùméi). (Fallen): 682 - (Un décryptage de 682 héros de l'armée de l'air de la guerre de la résistance - Seconde Guerre mondiale et leur martyre) . , : , 2016. ISBN   978-7-5126-4433-5 .

Liens externes

Cartes topographiques

Opiniones de nuestros usuarios

Pauline Lopes

Le langage a l'air vieux, mais les informations sont fiables et en général tout ce qui est écrit sur Bataille de Kunlun Pass donne beaucoup de confiance.

Eric Remy

Ceci est un bon article concernant Bataille de Kunlun Pass. Il donne les informations nécessaires, sans excès.

Romain Voisin

Cet article sur Bataille de Kunlun Pass a attiré mon attention, je trouve curieux à quel point les mots sont bien mesurés, c'est comme...élégant.

Brigitte Lejeune

Je trouve la façon dont cette entrée sur Bataille de Kunlun Pass est formulée très intéressante, cela me rappelle mes années d'école. Que de beaux moments, merci de me ramener à eux.

Yves Boulanger

Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu un article sur Bataille de Kunlun Pass rédigé de manière aussi didactique. J'aime.